Cette photo ne montre pas un mort du "crate challenge" mais une mise en scène dénonçant les risques de ce nouveau "jeu"

Cette photo ne montre pas un mort du "crate challenge" mais une mise en scène dénonçant les risques de ce nouveau "jeu"

publié le jeudi 16 septembre 2021 à 16h23

   Une photo partagée plusieurs centaines de fois en Afrique depuis fin août prétend montrer la première victime du "crate challenge" dans son cercueil.  Il aurait perdu la vie en relevant le défi de ce nouveau challenge populaire sur le réseau social Tik Tok, qui consiste à se filmer en train d'escalader une pyramide de caisses en plastique sans tomber. C'est faux, il s'agit d'une image extraite d'un sketch de l'humoriste américain  Desi Banks. Dans la vidéo, il dénonce justement les dérives de cette nouvelle mode dangereuse. Une victime du "crate challenge ?", interrogent les publications accompagnant la photo d'un homme allongé dans un cercueil. A côté du corps, sont empilées des cagettes en plastiques bleues et noires. 

"Il y a déjà un mort", répondent des internautes : la photo est censée montrer le "début des obsèques de la première victime du crate challenge", détaille la légende du post. "On savait que Tik Tok rendait certains très bête, mais pas jusqu'au point d'aller se faire arracher de façon débile et stupide la colonne vertébrale".

La photo a dépassé les 400 partages sur des pages Facebook en Afrique francophone depuis le 26 août 2021(1,2,3,4,5,6,7,8). Mais aussi en anglais comme ici.

Capture d'écran Facebook, réalisée le 16 septembre 2021Fin août, des vidéos de personnes escaladant des caisses en plastique empilées en escalier -un équilibre instable- ont inondé le réseau Tik Tok. Le but : ne pas tomber. La nouvelle tendance a été baptisée "Crate Challenge" ou "Milk crate challenge" ("Le défi des caisses de bouteilles de lait") et s'est vite répandue, comme le montrent ces vidéos postées sur Twitter ici, ici et ici.

#CrateChallenge excellent. pic.twitter.com/lLgJkufCzD

— not help sainsburys6 (@Britishfinest21) September 14, 2021 Sketch de sensibilisation Mais la photo que nous vérifions ne montre pas un mort du "crate challenge". 

Une recherche d'images inversée, conduit à une vidéo postée sur Instagram  le 25 août par  le comique américain Desi Banks. Dans ce  sketch, où il se met en scène en train de pleurer devant le cercueil de son ami, il sensibilise aux risques de ce nouveau phénomène viral sur les réseaux sociaux. 

          Voir cette publication sur Instagram                       Une publication partagée par Desi Banks (@iamdesibanks)

 

Cette nouvelle mode peut en effet se révéler dangereuse. La chute peut être tellement violente que des médecins américains ont mis en garde, fin août, contre les risques de blessures graves.

Si « vous tombez sur les caisses, vous pouvez vous briser le dos et rester paralysé », avertit le Dr Chad Cannon, médecin urgentiste pour le système de soins de l’Université du Kansas, dans cette depêche AFP. Il estime que « c’est vraiment un truc stupide ». « Vous risquez de vous cogner la tête et d’avoir une hémorragie », insiste-t-il.

Les autorités sanitaires de la ville de Baltimore ont quant à elle souligné que le moment était mal choisi pour se livrer à ce genre d'acrobaties alors que les hôpitaux sont déjà sous tension en raison de la pandémie. "Avec les hospitalisations liées au Covid-19 qui augmentent partout dans le pays, merci de vérifier auprès de votre hôpital local qu'ils ont un lit disponible pour vous avant de vous lancer dans le #milkcratechallenge", ont-elles écrit sur Twitter.

Le 27 août, la plateforme Tik Tok a interdit le "crate challenge" et supprimé les vidéos, comme le rapporte l'AFP. 

En outre, l'AFP n'a pas trouvé de trace d'un décès dû au "crate challenge". 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.