Attention, cette vidéo ne montre pas un athlète congolais lors des Jeux olympiques de Tokyo

Attention, cette vidéo ne montre pas un athlète congolais lors des Jeux olympiques de Tokyo

publié le mardi 03 août 2021 à 14h27

Une vidéo largement relayée sur Facebook en Afrique francophone depuis la fin du mois de juillet prétend montrer un athlète congolais peinant à soulever des haltères aux Jeux olympiques de Tokyo. C'est faux : cette vidéo montre un haltérophile colombien lors des championnats du monde junior d'haltérophilie de 2015, en Pologne.La séquence de 15 secondes, floue, montre un jeune homme noir s'écroulant à trois reprises sous le poids de la barre d'haltérophilie qu’il tente péniblement de soulever. Le jeune homme, en tenue bleue, rouqe et jaune, est rattrapé au sol par une équipe de secouristes qui accourent sur l’estrade. 

Capture d'écran d'une publication sur Facebook, réalisée le 3 août 2021"ÇA SE PASSE À TOKYO AU J.O 2021", croit savoir l’auteur d’une publication sur Facebook. "#QUELLE_HONTE ! Un frère congolais, mal entraîné, s'est retrouvé à Tokyo pour les JO. Tout simplement car son père est un ami des autorités du Comité Olympique de la RDC", poursuit avec assurance cet internaute, pour qui cette scène est le résultat du "clientélisme et de la corruption"

La même vidéo est largement utilisée sur Facebook et Twitter, pour moquer le plus souvent les supposées piètres performances des représentants de la République démocratique du Congo (RDC) aux Jeux olympiques de Tokyo, qui ont débuté le 23 juillet 2021 et doivent s'achever le 8 août prochain (1, 2, 3, 4...).

"Combien de fois a t-il soulevé ce poids aux entraînements ? À t-il peaufiné et maîtrisé la technique surtout au niveau des appuis ???? On envoie les athlètes moins préparés et on s'étonne des résultats", s'agace ainsi l'auteur d'un post très commenté, qui dit hésiter entre "en rire ou en être triste".

Pourtant, cette scène n’a pas eu lieu aux Jeux olympiques et ne montre pas un athlète congolais. 

Aucun haltérophile congolais qualifié pour les J.O de TokyoLes messages associés à la vidéo qui circule ne sont "rien d’autre qu'une fake news!", a assure ainsi Désiré Bonina, membre du Comité olympique congolais et Chef de mission de la RDC aux Jeux olympiques de Tokyo, contacté le 2 août par l’AFP.

"La RDC a aligné des athlètes dans quatre disciplines, à savoir : la boxe (4), l'athlétisme, le judo et le Taekwondo avec un athlète, pour un total de sept athlètes. L'haltérophilie n’a qualifié aucun athlète pour les jeux de TOKYO", précise-t-il. 

En procédant à une recherche d’image inversée sur Google, nous avons retrouvé un extrait de la même séquence vidéo utilisé comme Gif sur un site d'images animées. En cliquant sur la source de cette vidéo, on retrouve ces mêmes images sur une publication datant de 2015.

Capture d'écran prise sur reddit.com, le 3 août 2021En effectuant une nouvelle recherche dans la rubrique "vidéos" de Google avec les mots-clés "2015" et "Haston city Hotel", du nom inscrit sur l’estrade sur laquelle s’écroule l'haltérophile de la vidéo virale, on retrouve une vidéo  de la Fédération internationale d’haltérophilie publiée le 26 juin 2015, montrant des performances avec des barres de 62 kilos réalisées durant les Championnats du monde juniors d’haltérophilie en 2015.

Un athlète colombien Le décor et l’estrade visibles dans cette séquence correspondent à ceux de la vidéo virale. L’une des personnes, membre de l’équipe de Colombie, arbore une combinaison semblable à celle du jeune homme de la vidéo prétendument filmée aux Jeux olympiques. Ce qui laisse penser que les deux appartiennent à la même délégation.

Capture d'écran d'une vidéo sur Youtube Capture d'écran de la vidéo virale sur Facebook 

 

Une nouvelle recherche, effectuée cette fois sur Youtube avec les mots-clés "2015 junior world weightlifting championships team colombia” (championnats du monde junior d’haltérophilie 2015), permet de retrouver une série de vidéos, dont l'une prétend montrer des athlètes "qui se sont évanouis" durant la compétition. Elle a été publiée le 7 juillet 2015.

On y retrouve les trois tentatives infructueuses de l'haltérophile visible sur la vidéo virale: la première séquence est visible entre 10'38 et 10'56, la deuxième entre 11'27 à 11’32 et la troisième entre 12'00 à 12'04. On distingue cette fois distinctement le mot "Colombie" sur le tee-shirt de l'athlète.

Les observateurs de France 24 ont retrouvé l’identité de l'athlète en question et les raisons de sa méforme ce jour-là : il s’agit de Andres Mauricio Caicedo Piedrahita, qui avait à l’époque 18 ans.

"Ce jour-là, lors de la compétition en Pologne, je n'ai pas passé une bonne journée. Je suis tombé malade et mon équipe voulait que je me retire de la compétition, mais j'ai quand même décidé de concourir. Dans la salle d'échauffement, avant de sortir sur la plate-forme officielle, j'étais à bout de souffle et j’ai vomi un peu de sang", a-t-il déclaré aux Observateurs.

"Après la troisième tentative, les secouristes, que l’on voit intervenir dans la vidéo, m’ont dit que je n’étais pas loin d’avaler ma langue. Heureusement, j’étais entouré d’une équipe de professionnels qui a su intervenir rapidement", a-t-il ajouté.

Cet athlète, aujourd'hui inactif, est absent des JO des Tokyo.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.