Dopage : L'hypothèse du moteur utilisé par Armstrong relancée ?

Dopage : L'hypothèse du moteur utilisé par Armstrong relancée ?©Media365

publié le samedi 10 avril 2021 à 16h10

Face aux récentes accusations à l'encontre de Lance Armstrong concernant l'utilisation d'un moteur, l'ancien entraîneur de l'équipe Festina Antoine Vayer a ressorti des archives potentiellement compromettantes.

Lance Armstrong est de nouveau dans l'œil du cyclone. Alors que le cycliste américain est persona non grata dans le cyclisme mondial à la suite de ses aveux de dopage face à Oprah Winfrey en janvier 2013, avec notamment ses sept victoires sur le Tour de France retirées a posteriori, les récentes déclarations de Jean-Pierre Verdy ont ouvert un nouveau front. En effet, selon l'ancien patron de l'Agence Française de Lutte contre le Dopage (AFLD), l'Américain aurait eu recours au dopage mécanique en plus de l'utilisation de substances prohibées afin de prendre l'ascendant sur ses rivaux. « J'ai la conviction qu'il avait un moteur dans le vélo, a confié Jean-Pierre Verdy dans un entretien accordé à France Télévisions. Après une étape de montagne où tout le monde est à la ramasse derrière lui, j'appelle tous les spécialistes que je connais, et ils ne comprennent pas comment sa performance est possible, même avec de l'EPO. »

Des images compromettantes ressorties des archives ?

Alors que l'ancien patron de l'AFLD présente Lance Armstrong comme « la plus belle arnaque » et assurant que l'Américain a bénéficié de « complicité à tous les niveaux », Antoine Vayer est venu mettre de l'eau dans le moulin de Jean-Pierre Verdy. L'ancien entraîneur de l'équipe Festina entre 1995 et 1998, année durant laquelle « l'affaire Festina » a éclaté sur le Tour de France, et désormais avocat de la lutte contre le dopage a ressorti via son compte personnel Twitter des images qui, selon lui, laissent à penser que l'utilisation d'un moteur par l'Américain du temps de sa gloire sur la Grande Boucle est tout à fait plausible. « Toi aussi, caresse-toi la fesse gauche en pédalant, tu moulineras plus vite », commente-t-il avec des images de Lance Armstrong se touchant la fesse gauche. Un geste qui, dans la défiance actuelle concernant l'ancien coureur de l'équipe US Postal, pourrait être un signe de l'activation d'un moteur intégré à son vélo. Des images et des soupçons qui, néanmoins, ne sont pas des preuves alors que Lance Armstrong n'a pas réagi à ces accusations.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.