Wall Street termine dans le vert, rassurée par la consommation américaine

Wall Street termine dans le vert, rassurée par la consommation américaine
La Bourse de New York a terminé la semaine en hausse vendredi, portée par un indicateur jugé rassurant sur la consommation aux Etats-Unis et peu affectée par des messages contradictoires sur le front commercial

, publié le vendredi 22 novembre 2019 à 22h40

La Bourse de New York a terminé la semaine en hausse vendredi, portée par un indicateur jugé rassurant sur la consommation aux Etats-Unis et peu affectée par des messages contradictoires sur le front commercial.

Le Dow Jones Industrial Average, l'indice vedette de Wall Street, est monté de 0,39% pour terminer à 27.875,62 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a gagné 0,16%, à 8.519,88 points et l'indice élargi S&P 500 a progressé de 0,22% à 3.110,29 points.

La confiance des consommateurs aux Etats-Unis s'est améliorée en novembre, contredisant les attentes des analystes, selon l'estimation finale de l'enquête de l'Université du Michigan publiée vendredi qui met en avant l'amélioration des revenus des ménages.

L'indice de confiance s'est établi à 96,8 points contre 95,5 points à fin octobre, dépassant les attentes des analystes qui tablaient sur un léger recul à 94,9 points.

Ce chiffre est diffusé à l'issue d'une semaine globalement positive pour le secteur de la grande distribution, plusieurs grands noms du secteur (Macy's, Target, Lowe's) ayant fait part ces derniers jours de résultats trimestriels supérieurs aux attentes des analystes de Wall Street.

"Les dépenses des consommateurs représentent plus de deux tiers de l'économie américaine. Le fait qu'elles soient aussi solides, particulièrement à l'approche des fêtes de fin d'année, est significatif", observe Adam Sarhan de 50 Park Investment.

- Couac pour Tesla -

Les investisseurs sont par ailleurs restés attentifs aux derniers développements de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine. 

Les deux parties ont délivré des messages contradictoires vendredi sur la possibilité de mettre fin à leur bras de fer engagé il y a un an et demi, Donald Trump estimant qu'un accord était toujours à portée de main quand son homologue chinois Xi Jinping s'est dit prêt à en découdre.

Sur l'ensemble de la semaine, le Dow Jones a a reculé de 0,46%, tout comme le Nasdaq (-0,25%) et le S&P 500 (-0,32%).

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans de la dette américaine s'établissait vers 21H35 GMT à 1,769%, en léger repli par rapport à sa clôture de la veille (1,772%).

Au rang des valeurs, Tesla a chuté de 6,14%. Elon Musk, le patron du constructeur automobile, a dévoilé jeudi à Los Angeles le futur pick-up 100% électrique de la marque. Un incident rapidement devenu viral a entâché la présentation de l'entrepreneur milliardaire: la vitre du véhicule, censée être à toute épreuve, a été sérieusement endommagée par une masse en acier lancée par un collaborateur de M. Musk.

Les titres de la distribution se sont affichés en demi-teinte. La chaîne de grands magasins Nordstrom a grimpé de 10,58% après avoir fait part de résultats meilleurs que prévu au troisième trimestre. Le groupe a indiqué que sa nouvelle enseigne new-yorkaise, ouverte fin octobre à Manhattan, a attiré près de 85.000 visiteurs dès le premier week-end.

Le spécialiste des articles de cuisine et d'accessoires pour l'habitat Williams Sonoma, qui a annoncé une baisse de ses bénéfices trimestriels, a reculé de 1,93%.

Le distributeur de vêtements et chaussures de sports Foot Locker, qui a publié des résultats trimestriels en demi-teinte, a perdu 2,92%.

La chaîne de vêtements Gap a progressé de 4,44% après avoir dévoilé un bulletin de santé supérieur aux attentes des analystes de Wall Street.

Nasdaq

Vos réactions doivent respecter nos CGU.