A Wall Street, le Nasdaq et le S&P s'orientent vers de nouveaux records

A Wall Street, le Nasdaq et le S&P s'orientent vers de nouveaux records
Un panneeau Wall St devant le New York Stock Exchange (NYSE) à Wall Street (New York), le 23 mars 2021
A lire aussi

publié le mercredi 23 juin 2021 à 16h26

Les indices Nasdaq et S&P 500 se dirigeaient mercredi vers de nouveaux records dans un marché poursuivant son rebond entamé en début de semaine et se montrant moins préoccupé par l'accélération de l'inflation américaine.

Vers 14H00 GMT, le Nasdaq s'appréciait de 0,33% à 14.300,02 points et l'indice élargi S&P 500 gagnait 0,09% à 4.250,08 points.

Le Dow Jones lâchait en revanche 0,12% à 33.906,38 points.

Mardi à la clôture, le Nasdaq est monté à un sommet et le S&P s'en est rapproché à quelques points.

Les investisseurs avaient alors été rassérénés par le ton plutôt accommodant du président de la Banque centrale américaine (Fed), Jerome Powell, lors d'une audition parlementaire.

"Il a défendu avec fermeté le même message que nous avons déjà entendu auparavant", résume JJ Kinahan de TD Ameritrade en "insistant à nouveau sur la nature +transitoire+ de l'inflation".

La semaine dernière, une révision à la hausse des projections d'inflation de la Fed pour 2021 avait inquiété le marché, d'autant qu'une majorité des membres de son comité de politique monétaire s'était dite favorable à un relèvement des taux directeurs d'ici à 2023.

Plusieurs responsables de la Fed doivent s'exprimer d'ici à la fin de la semaine, dont la membre du Conseil des gouverneurs Michelle Bowman mercredi et le président de la Fed de New York John Williams jeudi.

Le marché prendra également connaissance vendredi de l'indicateur PCE sur les revenus et les dépenses des ménages américains en mai ainsi que sur la hausse des prix.

Cet indice sert de référence à la Fed pour évaluer le rythme de l'inflation aux Etats-Unis et ajuster sa politique monétaire.

Parmi les valeurs du jour, Microsoft montait de 0,14%. Le géant technologique américain a atteint mardi en cours de séance une capitalisation boursière de plus de 2.000 milliards de dollars, devenant la deuxième entreprise à franchir ce cap après Apple.

Apple (-0,02%), Alphabet (+0,12%), Facebook (+0,43%) et Amazon (+0,69%) étaient stables ou en légère hausse alors que la commission judiciaire de la Chambre des représentants doit examiner mercredi des propositions de loi pour réguler les piliers américains de la tech.

Morgan Stanley baissait de 0,13%. La banque américaine va imposer à partir du 12 juillet à ses employés et sous-traitants mais aussi à ses clients et visiteurs d'être vaccinés contre le Covid-19 s'ils veulent accéder à l'un de ses bureaux à New York. 

Nasdaq

Vos réactions doivent respecter nos CGU.