Le ton monte entre Enora Malagré et Bernard de la Villardière

par 6MEDIAS

Le premier numéro de "Dossier Tabou", la nouvelle émission d'enquête de Bernard de la Villardière sur M6, continue à faire de nombreux remous au sein du PAF. Après la polémique sur l'agression supposée dont auraient été victimes l'animateur et son équipe à Sevran, l'heure est maintenant aux règlements de compte. Dans un message publié jeudi sur Facebook, Bernard de la Villardière nomme clairement ceux qu'il accuse d'avoir participé à une campagne de dénigrement à son encontre. Outre Jean-Louis Bianco et le directeur-adjoint de la rédaction de l'Express Eric Mettout, la chroniqueuse de "Touche pas à mon poste" Enora Malagré en prend pour son grade : "parmi les crétins décérébrés qui me mordillent les mollets depuis quelques jours, elle figure en pièce de choix" ajoutant que la jeune femme est selon lui "l'expression de la bêtise rendue arrogante par le simple effet de l'exposition télévisuelle". Interrogée sur ces propos en direct sur le plateau de "Touche pas à mon poste", Enora Malagré a tenu à calmer le jeu : "Moi, j'ai attaqué son travail, c'est différent. Je ne me serais pas permis d'attaque personnelle. Mais moi je l'aime beaucoup et ça me flatte, du coup, qu'il sache qui je suis et qu'il nous écoute". Bernard de la Villardière rappelle également dans son message la bonne audience de "Dossier Tabou", estimant même qu'elle a fait office de "psychothérapie" pour de nombreuses personnes.

 
1 commentaire - Le ton monte entre Enora Malagré et Bernard de la Villardière
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]