code 115: ziskakan,reportage

par Trace Urban

Banni pendant longtemps des autorités de la réunion car il dénonçait l'oppression des colons sur les esclaves, le maloya vit maintenant au grand jour grâce à Gilbert Pounia et son groupe Ziskakan. Au départ une association pour « la valorisation et la propagation de la culture réunionnaise », Ziskakan est rapidement devenu le fer de lance de la culture créole

 
0 commentaire - code 115: ziskakan,reportage
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]