Ardisson, Huppert, Ruquier... Poelvoorde se lâche !

par 6MEDIAS

Elle sont rares, mais il y a des stars qui ne font pas dans la langue de bois. C'est le cas de Benoît Peolvoorde qui attaque à tout va dans une interview accordée au magazine So Film. Parmi ses cibles, l'actrice Isabelle Huppert avec qui il a partagé l'affiche du film "Mon pire cauchemar", un titre visiblement prémonitoire. "Elle a la manie de se regarder, mais alors quasiment tout le temps. Dès qu'elle trouve un miroir, un rétroviseur de bagnole ou même un couteau, elle se regarde. Le pire, c'est qu'elle ne fait même pas exprès" , dévoile-t-il à propos de sa partenaire qu'il charriait à ce sujet pendant le tournage. Mais heureusement pour lui, comme il le confirme, elle a beaucoup d'autodérision. La Française n'est pas la seule à subir les critiques de Benoît Poelvoorde. En 1992, il croise Sharon Stone au Festival de Cannes, et pourtant la star laisse le Belge complètement indifférent. "Sharon Stone, si je l'ai croisée, je ne l'ai pas reconnue. Elle ne me faisait aucun effet. C'était juste une blonde américaine sophistiquée, et pas intéressante. T'es juste devant une blonde américaine, ça sert à quoi ?", explique l'acteur qui dit "n'en avoir rien à foutre" et préférer Lio. Benoît Poelvoorde est encore plus dur avec les animateurs télé. S'il décrit un Laurent Ruquier qui "rit de ses propres vannes avant de les dire", c'est surtout Thierry Ardisson qui en prend pour son grade dans cette interview. "Ardisson n'est pas une ordure. Par contre, il est cynique, et c'est peut-être pire", balance l'artiste de 52 ans.

 
0 commentaire - Ardisson, Huppert, Ruquier... Poelvoorde se lâche !
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]