A Strasbourg, un "Autolib" sans bornes de rechargement

par BFM TV

  • info

10 centimes d’euros la minute, 35 centimes le kilomètre. La ville de Strasbourg lance un nouveau système "autolib" sans bornes de rechargement. Les tarifs se veulent attractifs pour conquérir les jeunes. Trente voitures sont mises en circulation. Les véhicules peuvent être déposés n’importe où, et sont réservables grâce au GPS de son téléphone portable.

 
0 commentaire - A Strasbourg, un "Autolib" sans bornes de rechargement
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]