Valérie Trierweiler meurtrie par les critiques

Valérie Trierweiler meurtrie par les critiques
A lire aussi

6Medias, publié le lundi 26 juin 2017 à 20h37

Dans une interview accordée à France Bleu et repérée par Voici, Valérie Trierweiler est revenue sur son passage à l'Élysée alors qu'elle partageait la vie de l'ex-chef de l'État, François Hollande.



Un statut qu'elle a eu beaucoup de mal à apprivoiser.

"Il y a un moment, j'étais très sur la réserve parce que j'avais peur de tout. J'avais peur de ce qui allait se passer donc j'étais telle­ment sur la réserve, que sans doute, ça se sentait", explique-t-elle à France Bleu. Mais Valérie Trierweiler déplore l'image de femme froide qu'elle a pu renvoyer. "Les gens pensent que je suis extrê­me­ment froide et pas sympa­thique, et en fait, moi j'aime me marrer et j'ai le contact très facile avec les gens", assure-t-elle pourtant. La journaliste de 52 ans est également revenue sur la sortie de son livre "Merci pour ce moment" en 2014, et sur le flot de critiques dont elle a été la cible. "Ça blesse, évidem­ment. Ça blesse aussi pour ses proches. Et en même temps, je sais qui je suis et je sais que les gens ne me connaissent pas. Avec le portrait qu'on a fait de moi, forcé­ment, ça ne pouvait arri­ver qu'à ce résul­tat-là. On n'est pas blindé. Personne n'est blindé. Il y a forcé­ment des choses qui blessent". Désormais, Valérie Trierweiler assure prendre les critiques avec beaucoup plus de détachement.

 
43 commentaires - Valérie Trierweiler meurtrie par les critiques
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]