Nabilla : "Benzema ou moi, ça buzz à tous les coups"

Nabilla : "Benzema ou moi, ça buzz à tous les coups"

Nabilla Benattia, en décembre 2015 à Lausanne.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mercredi 08 juin 2016 à 18h23

- Dans une interview publiée ce mercredi 8 juin par Paris Match, Nabilla affirme avoir "changé". Elle souhaite désormais "respecter de nouvelles valeurs", "ne plus dilapider (s)on argent par les fenêtres" et devenir actrice pour la télévision.

Elle revient également sur la "folie médiatique" et explique "avoir parfois l'impression d'être un ministre ou Nicolas Sarkozy". -

"La plupart des médias ne font des sujets que pour faire parler d'eux, en cherchant le clic, le buzz, à tout prix", explique celle qui doit sa notoriété à la téléréalité et à sa formule "Non mais allô quoi". "Après il faut dire que ces quatre dernières années, la vie de Nabilla ça a vendu du papier. C'est comme Benzema, lui ou moi ça buzz à tous les coups", poursuit-elle. "Mais bon, c'est la société d'aujourd'hui et j'en fais entièrement partie. J'aurais probablement acheté tous ces magazines si je n'avais pas été concernée".

"J'AI TELLEMENT CHANGÉ !"

La starlette de la téléréalité a été condamnée, le 19 mai, à deux ans d'emprisonnement pour avoir poignardé son compagnon, Thomas Vergara, à deux reprises en 2014. Ayant déjà passé plus d'un mois en détention provisoire, elle peut "faire aménager" cette peine et éviter de retourner en prison. Le tribunal correctionnel de Nanterre a également assorti sa peine d'une obligation de soins psychologiques. Dans la nuit du 6 au 7 novembre 2014, une dispute sur fond de jalousie avait éclaté au sein du couple, qui logeait temporairement dans un appart-hôtel de Boulogne-Billancourt, près de Paris. Thomas Vergara avait été gravement blessé d'un coup de couteau au thorax.

Comment a-t-elle vécu la pression médiatique ? "Franchement... ca m'a saoulée", déclare-t-elle. J'ai pris six mois de prison ferme et autour de moi, au sein même de la cour, on me félicitait. Je comprends le soulagement, mais me congratuler ? Avec toute cette folie médiatique, j'ai l'impression d'être un ministre ou Sarkozy". La peine prononcée à son encontre est légèrement inférieure à celle demandée par l'accusation, trois ans dont huit mois ferme.

Selon elle, son couple a été affaibli au départ, mais "recommence peu à peu à se retrouver". "J'ai tellement changé", assure-t-elle. "Je souhaite respecter de nouvelles valeurs, ne plus dilapider mon argent par les fenêtres ou le dépenser pour des futilités. Mais ça ne s'arrête pas là. Vous allez rire : j'apprends à devenir patiente et c'est pas facile. Faire la queue, pour moi ? Impensable avant, aujourd'hui j'y arrive. Tout est possible".

DE LA TÉLÉRÉALITÉ À LA FICTION ?

Elle annonce par ailleurs son arrivée dans la série "Aïcha" diffusée sur France 2. "J'incarnerai un nouveau personnage, mais je ne peux pas en dire plus car Yamina Benguigui n'a pas encore terminé d'écrire le scénario. Je suis vraiment heureuse, c'est le début d'une nouvelle vie", explique-t-elle.

"Je suis ambitieuse, je ne l'ai jamais caché. J'en veux toujours plus". Fini les chroniques à la télé, comme dans "Touche pas à mon poste" ? "La télévision, tout du moins à l'heure actuelle, ne m'intéresse plus. J'ai 24 ans et parfois, j'ai l'impression que j'en ai 107 tant j'ai usé toutes les cordes de la télé ! Aujourd'hui, je désire autre chose et c'est jouer la comédie, pour le plaisir de ne plus être moi pendant quelques heures".
 
4 commentaires - Nabilla : "Benzema ou moi, ça buzz à tous les coups"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]