L'impossible deuil de Sophie Davant

L'impossible deuil de Sophie Davant
A lire aussi

6Medias, publié le jeudi 13 juillet 2017 à 15h07

Si pendant des années Sophie Davant a recueilli les confidences des autres dans "Toute une histoire", c'est désormais à elle de raconter la sienne, et elle n'a pas toujours été rose.



Le 17 novembre 1983, sa mère est emportée par un cancer du sein, à seulement 44 ans.

"Quand ma mère décède, mon chagrin est immense. Je décide de vivre pour deux et d'écouter mes envies. J'ai mis vingt ans à me remettre de sa disparition" , confie-t-elle dans les colonnes de Paris Match. Quelques mois plus tôt, c'est le jour de ses 20 ans que la future animatrice apprend la terrible nouvelle. Sa mère Nicole, la chercheuse au CNRS qu'elle admire tant, est condamnée. Cela faisait déjà deux ans que sa maman était malade mais là, la situation s'aggrave. Jusqu'ici la jeune Sophie avait tenté de se montrer forte en partant six mois en Allemagne, mais sa mère la freine : "Le médecin m'a dit que je suis foutue. Je vais avoir besoin de toi", lui aurait-elle lancé. Des mots à jamais gravés. "Le pire que j'ai vécu est d'avoir des enfants sans pouvoir partager ces événements avec elle", regrette-t-elle dans Paris Match plus de trente ans après le drame.

 
125 commentaires - L'impossible deuil de Sophie Davant
  • Une fois de plus, les commentaires se suivent et se ressemblent.
    Quand comprendrez vous une fois pour toutes qu'on ne parle que des gens connus (!) et non de votre tante, de votre cousin, de votre voisine qui eux sont d'illustres inconnus ?????
    Puisque ces articles vous indisposent à ce point, la meilleure solution est justement de les ignorer !!!!!
    Si plus personne ne lit et ne commente ce genre d'articles, ils diminueront peu à peu........

  • jai eu l occasion de la rencontrer sur des plateaux tele elle est tres froide tres distante
    rien a voir quand elle est sur les plateaux en direct......
    j accroche pas du tout

  • Comme toujours sourire n'est pas synonyme de grande joie.

    Allez Sylvie courage encore, encore, encore et un jour.....j'aurais tant voulu exprimer

    une pensée, qui n'est pas de cette terre.......dommage je la pense pour vous...

  • C'est une arriviste capable de tout pour attirer l'attention sur sa petite personne inintéressante à part pour elle, beaucoup de personne ont été confronté à des pertes de leur maman, où papa, en étant beaucoup plus jeune, "entre nous si elle était intelligente, en ayant présenté l'émission de Jean Luc Delarue, j'aurai la décence d''arrêter de pleurnicher, c'est une personne complètement inintéressante, heureusement que dans son programme du matin, elle est très bien entourée avec des chroniqueurs bien plus intéressants, très compétents, avec eux aussi leurs problèmes!!!!, sans se prendre pour le nombril du monde, mais je suis sûr comme elle se prend toujours pour une petite fille,avec le progrès au niveau du rajeunissement des gens qui ne veulent pas vieillir bientôt on la verra avec des couches culottes en faisant des arreuh, arreuh!!!!!

  • C'est une femme que j' aime bien, mais là je dis stop.
    Il est temps qu'elle grandisse un peu. j' ai vécu la même chose avec une maman adorable qui a souffert pendant 9 ans et je n' avais que 14 ans quand elle est décédée et je pense chaque jour à elle, mais pas pour pleurnicher, plutôt pour vivre avec toutes les belles et bonnes choses qu' elle a pu m' apprendre en espérant que de la haut elle soit fière de ce que je suis devenue, dans la plus simple vie de tous les jours, avec mes enfants et petits-enfants.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]