ITélé : Morandini à l'antenne malgré sa mise en examen, la rédaction consternée

ITélé : Morandini à l'antenne malgré sa mise en examen, la rédaction consternée

Jean-Marc Morandini le 19 juillet 2016 à Paris.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le vendredi 07 octobre 2016 à 18h00

Jean-Marc Morandini sera bien à l'antenne d'I-Télé dès la mi-octobre. Une décision surprenante alors que l'animateur est mis en examen dans l'affaire des castings douteux de sa web-série Les Faucons.

"Jean-Marc Morandini rejoindra, comme prévu, i-Télé à partir du mercredi 19 octobre", affirme la chaîne d'information en continu dans un communiqué vendredi 7 octobre. L'animateur controversé présentera du lundi au vendredi Morandini Live, de 18 heures à 19 heures, "un magazine consacré aux médias avec interviews, débats et infos liés à l'actualité du secteur".

"ON EST SOUS LE CHOC"

I-Télé a choisi de faire fi des deux mises en examen, pour "corruption de mineurs" et "corruption de mineurs aggravées", de son nouvel animateur, recruté à la rentrée. Pourtant, selon un article du site Les Jours publié le 26 septembre, Jean-Marc Morandini avait été définitivement écarté de l'antenne d'i-Télé "sauf contre-ordre". Difficile pour l'heure de connaître les raisons de cette volte-face.



À la rédaction d'i-Télé, c'est la consternation. Selon le compte Twitter de Michaël Zoltobroda, repéré par Closer, la direction d'i-Télé justifie son choix par "le besoin de faire de l'audience" et la "présomption d'innocence". Le journaliste média du Parisien cite un journaliste de la chaîne qui réagit à chaud : "On est sous le choc, humiliés, en colère".


La société des journalistes (SDJ) d'iTÉLÉ a jugé cette arrivée "inacceptable" et a demandé à la direction de "revenir sur sa décision". "La rédaction est sous le choc et inquiète de l'impact de cette décision", a commenté la SDJ dans un communiqué. Les journalistes étaient d'autant plus sidérés par cette annonce que leur direction leur avait laissé entendre qu'elle avait renoncé à ce projet. De leur côté, les directions d'iTÉLÉ et Canal+ ont répondu que la SDJ d'iTÉLÉ, dans son communiqué, "met en cause le principe de la présomption d'innocence", qu'elles-mêmes "continueront à appliquer".

 
118 commentaires - ITélé : Morandini à l'antenne malgré sa mise en examen, la rédaction consternée
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]