"Trump Pas à Mon Poste" : quand Cyril Hanouna imagine TPMP selon Donald Trump

"Trump Pas à Mon Poste" : quand Cyril Hanouna imagine TPMP selon Donald Trump©Cyrille George Jerusalmi/C8, Canal+
A lire aussi

Florian Lautre, publié le jeudi 10 novembre 2016 à 11h00

Ce mercredi 9 novembre, Touche Pas à Mon Poste ! est revenue à sa façon sur l'élection présidentielle américaine. Suite à la nomination de Donald Trump en tant que nouveau président du pays de l'oncle Sam, Cyril Hanouna a tenu à faire passer un message fort, aidé de tout son plateau qui a fini... vide.

Dans la nuit du 8 au 9 novembre 2016, les États-Unis ont élu le 45e président de leur histoire. Après de longs mois de campagne qui ont passionné et fasciné le monde entier, Donald Trump s'est imposé face à la candidate démocrate Hillary Clinton. Largement commentée sur les réseaux sociaux, cette victoire aussi bien inattendue que redoutée a fait réagir de nombreuses personnalités du PAF français, avec en tête de file Cyril Hanouna ou encore sa fidèle acolyte Enora Malagré.

La désillusion des animateurs

En effet, peu après l'annonce officielle des résultats, le maître de cérémonie du programme phare de C8 Touche Pas à Mon Poste ! s'est empressé de s'exprimer sur Twitter. À travers deux messages, le trublion a fait part de sa stupéfaction : "Les chéris, dîtes-moi que j'ai fait un cauchemar !! Trump ne va pas devenir président quand même ! Je suis en angoisse totale là ! C'est hyper chaud. / Bon bah le monde est devenu fou ! Ça fait flipper ! Quelle cata !".

Sa chroniqueuse lui a ensuite emboîté le pas au petit matin en postant ce message : "Je suis debout depuis 1h... Et je reste les yeux dans le vague en pensant à la victoire de Trump aux Etats-Unis... Drôle de monde." Visiblement bouleversé par cette affaire, le présentateur a décidé d'évoquer l'élection américaine en préparant un happening dont seul TPMP a le secret...

Un message fort

Rebaptisée pour l'occasion Trump Pas à Mon Poste, l'animateur a imaginé à quoi ressemblerait son émission au regard des idées et opinions avancées par le nouveau président des USA. Ainsi, non sans humour, il a demandé "aux personnes d'origine mexicaine de quitter le plateau". Un homme avec une moustache a alors plié bagages, avant d'être rejoint par toutes les femmes présentes, à leur tour priées de s'en aller. Cyril Hanouna a poursuivi en faisant sortir les personnes homosexuelles et enfin "tous les étrangers".

Résultat, à la fin de ce numéro préparé avec la complicité du public et de la bande, le plateau de Touche Pas à Mon Poste ! s'est retrouvé désert et silencieux. Dernier à l'écran, Sébastien Cauet a conclu le sketch en préférant quitter lui aussi son pupitre, plutôt que de rester seul... Qu'avez-vous pensé de cette séquence ?

 
17 commentaires - "Trump Pas à Mon Poste" : quand Cyril Hanouna imagine TPMP selon Donald Trump
  • HANOUNA c'est de la m.....e, je suis grossier mais c'est tellement réaliste et en plus il se prend pour le nombril du monde de plus les films ne sont jamais à l'heure tellement il déborde et étale ses conneries.

  • toujours aussi intelligent et rafiné ce presentateur!

  • Pourquoi parles de Hollande avec ses 12% alors qu'il est question de donner son avis sur l'émission de " Trump pas à mon poste .Je ne regarde jamais cette émission aussi ridicules les spectateurs qu'Hanouna lui-même .

  • J'ai pas très bien compris quand il demande aux étrangers de sortir ils sortent tous, il est quoi exactement Hanouna il est juif ou français? de toute façon ces gens sont des imposés à la télé ils sont zappés par une grande partie des spectateurs mais on nous les fourguent quand même. il faut une refonte totale de la télé trop de copinage communautaire et la pensée unique martelée à grands sabots, c'est une honte flagrante. La télé devrait appartenir à tous et chacun devrait si retrouver ce qui n'est absolument pas le cas.

  • Je pense que si Hanouna se trouvait en Amérique avec Trump au pouvoir, le pauvre n'aurait pas sa place à la télé, et il serait peut-être forcé de faire ses valises et quitter le pays. Malheureusement il est en France et à nous de le supporter.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]