Le nombre de signalements auprès du CSA explose en 2016

Le nombre de signalements auprès du CSA explose en 2016©Bernard-Moritz, Abaca
A lire aussi

Roxane Mansano, publié le dimanche 30 octobre 2016 à 11h00

Si le CSA ne voit pas tout, il peut compter sur les téléspectateurs, qui eux, ne manquent rien de ce qui se passe à la télévision. Cette année, le Conseil supérieur de l'audiovisuel a été saisi quatre fois plus qu'en 2015.

Les événements qui ont fait polémiques en 2016 sont nombreux. Relayé par Télérama, le CSA annonce avoir reçu 7 000 saisines l'année dernière, de la part de téléspectateurs choqués et mécontents. Un nombre qui a été multiplié par quatre cette année, puisque le Conseil supérieur de l'audiovisuel compte déjà 25 000 signalements. Un nombre qui risque encore d'augmenter d'ici fin décembre !

Quand rien n'échappe aux téléspectateurs

Des signalements majoritairement causés par des questions de discrimination, d'atteinte à la dignité humaine et de déontologie. La palme revient à Eric Zemmour avec ses 5 800 saisines enregistrées par le CSA, après ses sorties anti-islam dans l'émission C à Vous du 6 septembre. Mais il n'est pas le seul ! S'il y a bien une personne qui s'amuse régulièrement des remontrances faites par le CSA, c'est Cyril Hanouna dans Touche pas à mon poste ! Une émission qui n'est d'ailleurs pas épargnée par le gendarme de l'audiovisuel. Récemment, lors des "35 heures de Baba", le baiser de Jean-Michel Maire sur le sein d'une intervenante n'est pas passé inaperçu, engendrant 2 500 saisines.

Fin septembre, 1 600 téléspectateurs ont été choqués par l'émission Dossier Tabou consacré à l'islam et emmené par Bernard de la Villardière sur M6. Comment se fait-il que ces nombres soient si élevés par rapport à 2015 ? Le CSA met en avant comme explication le fait que la présence est renforcée sur Twitter. En effet, les internautes profitent généralement de ce réseau social pour interpeller le CSA et encourager leurs sympathisants à faire de même. Il y a aussi comme un effet boomerang, les gens ne savaient peut-être pas qu'ils pouvaient eux-mêmes signaler un programme. Alors en voyant les autres faire, ils n'hésitent plus à signaler à leur tour.

Comment le CSA gère-t-il ces signalements ?

Face à cette explosion de saisines, le CSA a dû réagir. Ainsi actuellement, au siège du Conseil, ces signalements peuvent mobiliser jusqu'à une quarantaine de personnes. Ils doivent donc lire les signalements, trier les demandes légitimes des plus étranges, vérifier les textes de loi, débattre entre sages et auditionner l'éditeur mis en cause. Toute l'instruction prend généralement deux mois. Mais le problème qui demeure concerne l'efficacité des sanctions du CSA. En effet, le public se perd généralement entre le classement sans suite, la mise en demeure, la mise en garde ou l'amende, très rarement appliquée.

 
57 commentaires - Le nombre de signalements auprès du CSA explose en 2016
  • Il semble bien que l'intolérance des "ayatollahs bienpensants " gagne chaque jour du terrain! Ne plus rien dire pour bientôt ne plus penser, c'est donc le but?

  • Suivant de nombreuses émissions pour surveiller les propos de certaines personnes qui pourraient sortir du cadre et de l'éthique et qui pourraient porter atteinte à la dignité humaine...

    Du terrain, et sur mon parcours, je me permets de suivre les émissions, pour observer ce qui se dit ou se passe...

    Bon, alors, il y a les vrais polémistes, ceux qui portent atteinte à la dignité humaine et ceux qui portent plainte à mauvais escient...

    Je m'explique, ayant suivi dans son intégralité l'émission de B...De Lavillardière... Cette émission n'a fait que révéler une réalité qui peut déranger... C'est le premier point...
    Les investigations et les extraits sont le reflet d'une réalité sur l'UIOF et d'autres exemples qui furent traités au cours de ce long reportage très explicite...

    Il ne s'agissait pas de porter atteinte à la Communauté de confession musulmane qui dans l'ensemble est intégrée aux valeurs de notre pays...

    Mais, il a été démontré, le "pouvoir et la non transparence d'associations du cultuel en liens avec des personnes de l'extérieur et qui invitent des polémistes et des personnes controversées qui favorisent un Islam politique qui s'impose à un retour vers des traditions peu compatibles avec nos valeurs de la République...

    A évoquer, un lieu où une école coranique où des enfants du primaire sont soustraits à l'éducation de notre République et en tenues entièrement couvertes, cela fait défauit à leur obligation d'avoir une éducation ouverte aux acquisitions d'ouverture pour faire des citoyens autres que dans le repli...

    A avoir évoqué, les problèmes de ceux qui ont été sur le formatage de discours antagonistes à nos valeurs.. Ce n'était pas faux de le révéler...

    A avoir évoqué le "Pouvoir des associations du Cultuel" lors de ce reportage où des étudiants en Médecine sont en total refus de passer par nos structures hospitalières pour valider leurs acquis, pour ce port de longue barbe qu'ils ne veulent pas ôter sur des règles d'hygiène.. C'est une réalité....

    On peut comprendre que certains se soient manifestés pour dénoncer ce qui peut déranger sur des investigations qui apportent des sujets qui ne sont pas faciles à faire passer, car ils font la démonstration... De maintes critères où certains sont en total repli et veulent s'imposer avant nos valeurs de la République...

    Je ne connais pas l'Homme, mais, je connais le terrain et toutes les confessions et comment elles évoluent et comment elles s'invitent dans notre pays...

    Nous sommes composés de citoyens qui ont des confessions, d'autres, qui n'en n'ont pas... Et il faut dire que tous les sujets sont axés sur un Islam qui est avec un autre Islam en compétition et en rivalité...

    Et, d'où, tous les sujets à devoir évoquer... Le retour d'un Islam rigoriste lié à l'Islam radical où l'éthique religieuse impose des diktats aux femmes... Alors, qu'hier, cela ne se présentait pas....

    Donc, les demandes des uns et des autres, toujours sur un Islam rigoriste qui ne se manifestait pas hier, sur des requêtes diverses...

    Bon, soyons sérieux, cet homme n'a été nullement, sur les dérives ou sur les atteintes...

    Il a simplement été sur des extraits avec des personnes qui ont porté des avis sur un sujet qui intéresse tous les citoyens de notre pays...

    L'Islam au sein de notre pays.. Et L'Islam dans la République avec les intervenants qui pour l'instant, sont tous divers, car, il y a plusieurs citoyens d'un Islam qui ne s'accordent pas entre eux... Et où il n'y a pas de représentant officiel pour représenter tous les Musulmans de notre pays, comme les autres confession... Où c'est le Pape pour les Chrétiens etc...

    Donc, il est normal que ce sujet soit traité et loin d'avoir été dans les excès et les dérives...

    Je connais donc, toutes les confessions, comment elles fonctionnent au sein de notre pays...

    Et ce que ce journaliste a évoqué.. Il n'y a rien de tabou ni d'offensant... Ceux qui ont dû se manifester, ce sont ceux qui refusent les valeurs de la République..

    Sans relecture.. C'est injuste... D'accuser ce journaliste de tous les maux.. Il a fait son job...

  • curieux;on parle de discriminations et de et d’atteinte à la dignité humaine lorsque l'on est pas d'accord ! mais seulement d'un seul bord politique .

  • avatar
    jimmy973  (privé) -

    C'est marrant, "toutes" les plaintes concerne "le même sujet" !....
    Alors, qui est derrière cette manipulation....

  • avatar
    sylvie-59  (privé) -

    Les vérités ne sont jamais bonnes à dire ni à entendre et beaucoup refuse même d'écouter. Les français prétendent que la violence ne résout rien parce qu'ils croient que leur lâcheté a tout résolu, c'est tellement plus facile de rester sur ses certitudes que se mettre à réfléchir et se remettre en question...

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]