Gilbert Collard fait une remarque sexiste sur la voix de Laurence Ferrari

Gilbert Collard fait une remarque sexiste sur la voix de Laurence Ferrari©Thierry Gromik/C8, DR
A lire aussi

Roxane Mansano, publié le lundi 23 janvier 2017 à 12h30

Moment gênant sur le plateau de l'émission Punchline ce dimanche 22 janvier ! Gilbert Collard, le député FN du Gard, était l'invité de Laurence Ferrari pour discuter du programme du parti pour la prochaine élection présidentielle. Cependant, l'échange entre les deux n'a pas manqué de piquant.

Ce n'est un secret pour personne, les avocats sont connus pour avoir le sens de la répartie. Gilbert Collard, avocat mais aussi président du comité de soutien de Marine Le Pen, n'a pas épargné la journaliste de Punchline sur C8, entraînant des moments de malaises et de clashs sur le plateau.

Une voix "tout à fait compatible avec les aéroports"

Lors de son interview avec Laurence Ferrari, Gilbert Collard n'a pour le moins pas ménagé son interlocutrice, évoquant notamment sa "voix médiatique tout à fait compatible avec les aéroports". Refusant de perdre son sang-froid face à l'avocat, la réaction de cette dernière ne s'est cependant pas fait attendre. "Quelle insulte ! Ce n'est pas de votre niveau ces attaques machistes", rétorque-t-elle. Ce à quoi le député du Front National enchaîne avec un "Qu'est-ce que vous avez contre les hôtesses de l'air ?", non sans mauvaise foi.

Pour mettre un terme à cet échange de plus en plus tendu, et ainsi éviter que la situation ne s'envenime davantage, Laurence Ferrari préfère faire une pause. "Vous allez reprendre vos esprits, on fait une petite page de pub", lance-t-elle. Mais avant qu'elle ne puisse rendre l'antenne, Gilbert Collard la pique avec une dernière phrase assassine. "Je n'ai pas perdu mes esprits, c'est vous qui êtes désobligeante, là. Je ne suis pas Montebourg, hein !", lâche l'avocat marseillais, faisant ici référence à l'échange tendu entre Arnaud Montebourg et Laurence Ferrari quelques jours plus tôt, lors du deuxième débat de la primaire de la gauche.

Des punchlines à n'en plus finir

Au retour de la pause publicitaire, l'interview reprend. Malgré une ambiance plus courtoise, les échanges entre les deux protagonistes deviennent rapidement à nouveau gênants. Gibert Collard déstabilise la journaliste avec des questions de culture générale, l'interrogeant entre autres sur les dates de La Commune de Paris. Laurence Ferrari se met à bafouiller avant de préférer le laisser répondre à sa place. Une réponse qui s'avère d'ailleurs fausse malgré la visible assurance du député du Gard.

L'avocat enchaîne ensuite sur l'OTAN, où Laurence Ferrari le coupe : "Il nous protège quand même." Gilbert Collard enchérit alors en lui demandant la nature de la protection qu'elle évoque ainsi. Chahutée par les nombreuses attaques verbales de son invité, Laurence Ferrari, visiblement hébétée, ne répond pas de suite. L'occasion idéale pour le député du FN de lui asséner une ultime humiliation : "Que c'est bien d'être bien questionné. Même quand on est bête on en devient intelligent." À croire que Maître Collard a pris le titre de l'émission un peu trop au pied de la lettre !

 
44 commentaires - Gilbert Collard fait une remarque sexiste sur la voix de Laurence Ferrari
  • est ce une remarque sexiste ou un compliment
    les hôtesses de l'air ne sont elle pas des icones pour la majorité des gens pour leur beauté , leur délicatesse et leur gentillesse

    Gilbert Collard
    N'est ce pas lui qui salarie sa femme comme attachée parlementaire?

    est ce illegal
    n'est ce pas ce que font 50% des deputés et senateur
    ce qui est illegal c'est le travail fictif par le travail légal
    combien sont à l'identique dans votre propre parti
    ce que l'on reproche à Fillon ce n'est pas d'avoir pris sa femme mais de l'avoir fait peut être pour un travail fictif
    pensez vous sincèrement faire barrage au FN avec de tels arguments puérils
    critiquez plutôt le programme et démontré qu'il n'est pas réalisable
    là c'est du concret
    mais je pense que vous aurez du mal car il y a maintenant l'exemple trump
    avez vous remarqué comment les capitaux délaissent l'Europe maintenant pour investir aux états unis (lisez la presse spécialisée dans cela la tribune , inestir , le moniteur etc)

    oussama47 avez vous remarqué notre différence
    vous ne dites que du mal de certaines personnes parce qu'elles sont toutes du meme parti
    alors que moi je dis du bien des personnes que j'estime et ce quelque soit leur parti*Georges marché , gerard filloche , georges fréche , segoléne royal , sarkosy que j'estime depuis son acte heroique en tant que maire de Neuilly et qu'à chaque fois j'ai pris leur parti contre leurs diffamateurs

    Quel programme, celui de 2012?
    Celui de 2017 n'est toujours pas publié.......
    Concernant les emplois, effectivement ce n'est pas illégal si il y a travail effectif et que la rémunération corresponde au travail fourni.

  • Je ne vois vraiment pas ce qu'il y a de sexiste dans de tels propos. La victimisation féministe frise la bêtise ! Les voix "d'aéroport", qu'elles soient féminines ou masculines, sont toujours très agréables !!

  • elle est comment dire légère face à lui

  • Ferrari n'est plus de taille pour la compétition, qu'elle remette un peu d'huile

  • Il porte bien son nom, il faut juste changer les L en N et tout rentre dans l'ordre.
    Les avocats ont l'art de vouloir déplacer la culpabilité sur celui qui questionne sur le sujet. Ils sont formés à cela.
    Dans le cas présent il agit de telle sorte à défaire de sa fonction son interlocutrice en la dévalorisant de sa fonction, et en s'attachant à l'identifier à une voix off sans personnalité.
    Et pour finir, il ne répond pas......encore un "périphréseur" de plus

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]