Quand Emmanuel Macron répond au standard de l'Élysée

Quand Emmanuel Macron répond au standard de l'Élysée

Emmanuel Macron a pris des appels au standard de l'Élysée, le 9 juin 2017.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le vendredi 09 juin 2017 à 16h10

Les équipes du standard de l'Élysée reçoivent une quantité phénoménale d'appels tous les jours. Certains pour se plaindre, d'autres pour féliciter, d'autres encore pour insulter.

Et la plupart pour parler au président de la République. Vendredi 9 juin, au matin, les interlocuteurs ont eu une surprise, probablement unique dans l'histoire de la Ve République. Alors qu'Emmanuel Macron rendait visites à ces équipes, le président en a profité pour répondre à quelques appels, rapporte Le Parisien.

"Vous devez en entendre !", s'amuse Emmanuel Macron avec les personnes chargées de répondre aux appels passés vers l'Élysée, avant de demander si "là, ça râle beaucoup en ce moment ?" "C'est un très bon baromètre, parce que quand ça râle, vous l'avez tout de suite", estime-t-il aussi. "Ça doit être terrible quand il y a des grèves, parce que non seulement vous avez les grèves dehors, mais en plus vous vous faites engueuler au boulot", croit-il savoir.

Au bout de quelques minutes, le président décide de prendre personnellement un appel. Les caméras de son service de communication diffusent en direct toute la scène. Du coup, les appels se multiplient pour parler au président. "Bonjour. C'est pas vrai ! Eh bien bon anniversaire à vous!", dit-il à un jeune lycéen jurassien, qui lui assure qu'il ambitionne de devenir président de la République. "Je vous dis 'merde' pour le bac, et bon anniversaire à vous", conclut-il.

Un peu plus tard, avec un retraité, il prend un calepin et un stylo pour réaliser des calculs. "Vous gagnez combien ? Vous payez combien de taxe d'habitation ? Bon, en fait ce qu'on va faire, on va augmenter un peu la CSG (...), on va le faire en même temps que la suppression de la taxe d'habitation (...) donc vous allez être gagnant".
 
80 commentaires - Quand Emmanuel Macron répond au standard de l'Élysée
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]