Nice : une lettre d'amour de 1922 découverte sur un chantier

Nice : une lettre d'amour de 1922 découverte sur un chantier

Un chantier à Lyon, en 2013 (illustration)

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le vendredi 09 septembre 2016 à 15h53

Il s'appelait Ernest, elle s'appelait Antoinette, et leur histoire d'amour vient de resurgir au grand jour 94 ans plus tard. Des ouvriers intervenant sur le chantier du projet immobilier de l'hôtel Wilson Plaza à Nice ont retrouvé une émouvante lettre d'amour datant de 1922, à l'intérieur d'une vieille boîte de biscuits elle-même dissimulée dans un faux plafond.

France 3 Côte d'Azur a rapporté la surprenante découverte jeudi 8 septembre.

"JE SUIS UN CORPS SANS ÂME PARCE QUE TU N'ES PAS LÀ"

La missive, écrite à l'encre bleue, est l'appel à l'aide d'une femme visiblement préoccupée. "Ernest chéri, je suis absolument désespérée. Je viens d'avoir une explication avec la directrice de la maison, elle dit qu'elle sait absolument tout ce que j'ai fait" écrit Antoinette.

"Mon amour aimé, viens me secourir, je te le demande de tout mon coeur. Je suis un corps sans âme parce que tu n'es pas là. Tu sais que je n'ai que toi n'est-ce-pas" clame la mystérieuse expéditrice. L'hôtel Wilson Plaza a lancé un "avis de recherche" sur sa page Facebook, avec l'espoir de retrouver les descendants d'Antoinette et Ernest.


Niché au cœur du quartier de l'Hôtel des Postes, à Nice, le Wilson Plaza subit un profond lifting. Il sera à terme rehaussé de deux étages, au dessus du bâtiment des postes, construit en 1888 et classé monument historique.

 
17 commentaires - Nice : une lettre d'amour de 1922 découverte sur un chantier
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]