Montpellier : jugé pour avoir placé une bombe dans un sauna échangiste

Montpellier : jugé pour avoir placé une bombe dans un sauna échangiste

Le suspect nie catégoriquement les faits, même si son ADN a été retrouvé sur la bombe. (Photo d'illustration)

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le lundi 03 avril 2017 à 13h35

750 grammes de Semtex, un puissant explosif de qualité militaire, placés dans le mur d'un sauna échangiste, le Kalyptus. Un dispositif qui aurait pu faire "des dégâts matériels importants et des blessures potentiellement mortelles", avait révélé l'Institut national de police scientifique au cours de l'enquête.

Jean-Jacques Amouroux, âgé de 59 ans et propriétaire d'un autre sauna libertin, a comparu devant le tribunal correctionnel de Montpellier, soupçonné d'avoir voulu éliminer un concurrent, a rapporté samedi 1er avril Le Midi Libre.

Les faits se sont déroulés le 31 décembre 2011 alors que le Kalyptus affichait complet, et le pire n'a été évité que parce qu'un employé a débranché la bombe quelques heures avant le réveillon. L'accusé, lui, nie les faits et dénonce un complot. "Je n'ai jamais mis les pieds à cet endroit", a-t-il assuré au juge, selon le quotidien local qui rappelle ses condamnations dans les années 80 pour proxénétisme et association de malfaiteurs.

Quant aux traces ADN retrouvées sur la bombe, Jean-Jacques Amouroux a une explication : "C'est simple... Non, c'est pas simple, c'est compliqué, mais voilà : j'ai rendu service à une personne en gardant un sac et j'ai mis la main dedans." Il a cependant toujours refusé de révéler le nom de cette personne. Le procureur a requis cinq de prison. Le délibéré est prévu le 20 avril.
 
0 commentaire - Montpellier : jugé pour avoir placé une bombe dans un sauna échangiste
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]