Mayenne : les gendarmes à la recherche d'un lion

Mayenne : les gendarmes à la recherche d'un lion

Un chien de la gendarmerie national au CNICG (Centre national d'instruction cynophile de la gendarmerie), à Gramat (Lot).

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le jeudi 20 juillet 2017 à 17h46

L'alerte a été donnée par un chauffeur routier. Selon France Bleu Mayenne, l'homme aurait aperçu un lion alors qu'il se trouvait à hauteur de Saint-Jean-sur-Erve (Mayenne).

Il était environ 09h30. "J'ai vu une espèce de bestiole qui sautait par-dessus la rambarde. Après, il a traversé devant moi. Tout de suite, j'ai vu que c'était un lion. Je me suis dit : 'c'est pas possible !' Du coup, j'ai fait demi-tour un peu plus loin et je l'ai revu gambader dans le champ de droite", raconte-t-il à la radio. Le chauffeur a immédiatement prévenu la brigade de gendarmerie de Vaiges, poursuit la radio locale. Surpris, les gendarmes lui demandent s'il ne confond pas avec un gros chat. Mais le camionneur est formel : "Ah, non, non ! C'était bien un fauve ! Il avait la tête d'un lion et la démarche d'un lion, ça se voyait bien au niveau de ses omoplates. Mais il n'avait pas de crinière, je pense qu'il était jeune. Il faisait environ un mètre de haut. Moi, je viens d'une famille de chasseurs, je connais bien le gibier : c'était ni une biche, ni un lynx, ni un chat !", affirme le chauffeur routier.



La gendarmerie a pris sa déposition et déclenché une opération de recherche qui a mobilisé une quinzaine de gendarmes et une équipe cynophile, rapporte France Bleu Mayenne. Mais aucune trace du fauve. Même le chien Gibbs n'a rien flairé. "C'est un chien qui est dressé pour retrouver des personnes disparues... Mais pas des lions !", commente le maître-chien du peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie de Laval.

Cirques, propriétaires de fauves du secteur... les vérifications n'ont rien donné. Trois heures après son signalement, aucune trace du fauve. La gendarmerie a donc fini par lever le dispositif de recherches. France Bleu conseille de contacter la brigade de gendarmerie la plus proche si un animal suspect est aperçu dans le secteur.
 
24 commentaires - Mayenne : les gendarmes à la recherche d'un lion
  • le chien policier doit sentir le danger et s'en écarter,
    dans ce cas il vaut mieux patrouiller avec un bouc comme les canadiens

  • Non, ce lion ne vient ni d'un cirque, ni d'un parc zoologique (ça a été vérifié). Les autorités pensent à un particulier qui aurait élevé un lionceau chez lui et que ce "grand bébé" serait parti faire un tour après avoir échappé à la surveillance de son "éleveur" (il est strictement interdit d'avoir un animal sauvage chez soi).

  • Je ne mets pas en doute la parole de ce chauffeur ! s'il avait un camion Peugeot, il avait déjà un lion dans son moteur !

  • Il suffit de vérifier si un cirque est passé dans la Mayenne....et vérifier si un lion a été déclaré perdu !?
    Les routiers ont un avantage sur les internautes : ils ont une bonne vue et la langue bien pendue si on les cherchent....
    Si cet homme a déclaré avoir vu un jeune lion, je le crois !

  • Routier et chasseur à la fois, cela explique bien des choses...

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]