Le café à 10 euros : un restaurateur de Toulon crée la polémique

Le café à 10 euros : un restaurateur de Toulon crée la polémique

Une tasse de café. (Illustration)

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le samedi 09 juillet 2016 à 11h00

- Le choix de ce restaurateur a été très mal accueilli par une partie des Toulonnais. -

A 10 euros le café, l'addition risque d'être amère.

C'est pourtant le choix d'un restaurateur toulonnais qui est, depuis le changement de tarif, la cible d'insultes et de menaces.

"Je souhaitais développer un bar à cocktails dans mon établissement. Pour éviter que mes tables soient bloquées pour un simple café et un verre d'eau, j'ai décidé de ne plus en servir dès 17h", a expliqué à Var Matin Jean-Michel Bonnus, propriétaire de la Brasserie La Réale à Toulon. La décision a été mal accueillie par ses clients, notamment l'une d'entre eux qui a déposé une plainte, attirant l'attention de la répression des fraudes. L'administration lui rappelle qu'il n'a pas le droit de refuser de vendre du café, ce qui pousse le restaurateur à vendre son petit noir 50 euros. Puis se ravisant, à 10 euros.



"Les passants pensaient à une blague en lisant l'écriteau placardé sur ma baie vitrée, a-t-il expliqué au quotidien local. Maintenant je ne vends plus de café en fin d'après-midi, mais si un client souhaite en prendre un au tarif indiqué je lui servirai volontiers!",

La loi l'autorise a fixer librement ses prix, mais sans surprise, sa décision a provoqué une vague d'indignation, comme il l'a révélé au Figaro. "On m'a insulté et surtout des gens ont menacé mes enfants sur les réseaux sociaux. Je suis dépité, je ne comprends pas ces réactions aussi virulentes", a déclaré le restaurateur, précisant qu'il avait porté plainte.
 
271 commentaires - Le café à 10 euros : un restaurateur de Toulon crée la polémique
  • Pour mon cas, il peut le mettre a 20 euros. Je ne mets pas les pieds dans les bars.
    Trois euros un verre de biere, c'est bien cher et un paquet de bastos en plus, la journée
    commence chèrement.

  • Pour CITOYENQUIMPER, qui n'a pas l'air de comprendre
    Bien sur que je vais vous expliquer.
    Les tables sont squattées pour des " touristes" qui restent la journée avec un café/verre d'eau.
    Les autres clients ne peuvent pas s'installer.
    Le CA du bar se casse la figure.
    Et un cousin de l'un des "touriste" vient faire une offre dérisoire pour acheter le bar, sinon ce petit manège continu indéfiniment jusqu' à la faillite.
    Cette technique est plus que rodée.

  • Petite précision :le café à dix euros et servi avec le pousse café (x part 3 sec) plus le chocolat amer.

  • Prétentieux ! Vous attendiez peut être de la visite de la clientèle fortunée ,Comme Sarkozy et son équipe par exemple?

  • Sacrés commerçants la lie de la terre seul le tiroir caisse a un sens pour eux le reste ne compte pas et ne comptera jamais un client qui entre c'est uniquement une somme d'argent c'est ainsi il faut s'y faire et oui ils croulent sous les charges, les impôts, les taxes, le personnel, les heures de travail, on se demande si ce n'est pas un sacerdoce que des contraintes et aucun bénéfices oui je me suis trompé sur ces saints hommes et femmes, ils font cela juste pour notre bonheur

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]