L'odeur de friture reconnue comme délit par la justice italienne

L'odeur de friture reconnue comme délit par la justice italienne

L'odeur de friture a été reconnue comme "harcèlement olfactif" par la Cour suprême italienne (illustration)

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mercredi 05 avril 2017 à 22h20

Attention à la cuisson. La justice italienne a reconnu pour la première fois des odeurs incommodantes de friture comme délit, selon plusieurs médias italiens, dont l'agence "AdnKronos" et le quotidien économique "Il Sole 24 Ore". Selon cette dernière source, tout est parti d'un litige entre voisins. Les propriétaires d'un appartement au sein d'une copropriété ont été poursuivis par d'autres résidents, qui se plaignaient de l'émission continue de fumées, d'odeurs et de bruits provenant de leur cuisine.


"HARCÈLEMENT OLFACTIF"

Le jugement de première instance, qui a reconnu la responsabilité des "odorants" propriétaires, a été confirmé en appel, puis par l'instance finale du système judiciaire transalpin. La Cour suprême de cassation a jugé les odeurs persistantes de friture comme un "harcèlement olfactif", retenant la qualification de "rejet de choses dangereuses" pour incriminer les responsables, en vertu de l'article 674 du Code Pénal italien.

 
113 commentaires - L'odeur de friture reconnue comme délit par la justice italienne
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]