Drôme : pour les calmer, une institutrice scotche des élèves indisciplinés à leur chaise

Drôme : pour les calmer, une institutrice scotche des élèves indisciplinés à leur chaise

Un élève à la rentrée dans une école primaire parisienne, le 2 septembre 2014 (image d'illustration).

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mercredi 25 janvier 2017 à 09h00

Une méthode "inacceptable". Une enseignante de l'école maternelle et primaire de Lapeyrouse-Mornay, dans la Drôme, a été suspendue après la découverte des traitements qu'elle faisait subir à ses élèves.

Elle est soupçonnée d'avoir scotché des enfants à leur chaise, selon une information révélée lundi 23 janvier par le Dauphiné Libéré.

Cette jeune institutrice, qui n'en était qu'à sa première année d'enseignement, s'est visiblement sentie débordée. Face à sa classe, la maîtresse aurait utilisé du scotch pour maîtriser les bambins les plus turbulents, dans le courant du mois de janvier. On ignore encore les détails et la gravité des faits. Certains parents évoquent tout de même que leurs enfants auraient eu du ruban adhésif collé sur la bouche.



À la découverte de ces accusations, l'inspection académique a remplacé l'institutrice dès lundi 23 janvier. Elle n'intervient donc plus dans l'école de Lapeyrouse-Mornay, où elle enseignait à des élèves de maternelle, en petite et moyenne section, ainsi qu'à des CP et CE1.

L'inspection, qui refuse de décrire précisément ce qui s'est passé, s'est contentée d'expliquer dans une communiqué qu'une "enseignante a utilisé du ruban adhésif pour maintenir des élèves agités sur leur chaise", qualifiant cette attitude d'"inacceptable".

Une psychologue scolaire est intervenue auprès des élèves et des familles. Une mesure qui a rassuré les parents, aucune plainte n'ayant été déposée pour l'heure. Une enquête administrative a par ailleurs été ouverte.
 
48 commentaires - Drôme : pour les calmer, une institutrice scotche des élèves indisciplinés à leur chaise
  • Pour sa première année d'enseignement, cette jeune institutrice n'a pas été gâtée....maternelle+CP+CE1....Faut gérer....L'éducation Nationale a sa part de responsabilité.

  • s'il y avait plus de règles, plus de valeurs instaurées à la maison, les enfants seraient respectueux, aujourd'hui c'est un carnage au niveau de certains foyers : les enfants sont rois, ils commandent leurs parents, ils font ce qu'il veulent, alors cette institutrice a eu peur, je ne dis pas que cela est bien ce qu'elle a fait, mais ne lui jetons pas la pierre,. certains enfants manquent d'éducation à la base et la base ce sont les parents
    l'éducation devrait être obligatoire pour les parents aujourd'hui, car ils ont tout perdu : plus de politesse, de valeurs, comment voulez-vous qu'ils l'enseignent à leurs enfants ?

  • J'ai retrouvé mon fils de 9 mois chez une gardienne agréée, avec du scotch sur la bouche, un jour de grève des transports, je suis rentée le chercher avec une heure d'avance, il a 51 ans maintenant ! J'ai récupéré mon enfant et ses affaires, j'ai pleuré, j'étais effrayée, et j'ai cherché une nouvelle gardienne, je n'ai pas travaillé pendant plusieurs jours, le temps de gérer le problème.
    Je n'ai jamais oublié, J'ai toujours en mémoire le visage de cette personne, je pourrais la reconnaitre aujourd'hui. C'était en région parisienne.

  • Je pense que les parents font bien pire à la maison ! Enfin, pas tous bien entendu !

  • les sales gosses ont encore gains de cause mais que font les parents des incapables àelever leur mouflets l instit devrai etre decore de la medaille de la resistance et ces parents etre condamnes à des travaux d interets publics comme surveillants dans les colleges

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]