Cinq jours pour un vol Rome-Nantes !

Cinq jours pour un vol Rome-Nantes !
A lire aussi

6medias, publié le lundi 28 mars 2016 à 17h20

Un week-end à Rome qui se transforme en galère aérienne. Les passagers d'un vol Rome-Nantes ne sont pas près d'oublier leur petite escapade italienne.

Censés atterrir lundi 28 mars, les naufragés des airs ont finalement posé le pied à Nantes, vendredi dernier. Cinq jours d'errance dans les méandres du transport aérien pour vol habituellement bouclé en deux heures. Tout est parti d'une grève des contrôles aériens en France. Résultat ? le vol de la compagnie Vueling est annulé. Le début de l'engrenage. Les autres vols sont complets et la compagnie ne brille pas par son efficacité à régler le problème.
"Comme des pestiférés"
Le journal "Ouest France" raconte dans le détail la galère des passagers. Comme ce couple, à qui la compagnie propose un vol pour Bruxelles, la veille des attentats. "On a bien fait de refuser", fustige le couple. En attendant, après de longues palabres avec le personnel de la compagnie, les touristes sont finalement logés à l'aéroport de Rome. Là encore, c'est la douche froide. Le groupe de passagers est séparé des autres clients de l'hôtel.
Congés supplémentaires
Et diriger vers un buffet spécial. "Comme des pestiférés", se souvient Laurence, l'une des passagères, dans les colonnes de "Ouest France". Mais la galère continue de plus belle. Mercredi et jeudi, les passagers ont tout simplement disparu des listes... C'est la débandade ! Certains parviennent à rallier Nantes, via Barcelone. Pour certains, l'addition est salée. A l'image d'une jeune femme, obligée de prendre quatre jours de congés supplémentaires ou encore d'un artisan qui a dû annuler des chantiers.

Par 6medias

 
42 commentaires - Cinq jours pour un vol Rome-Nantes !
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]