Objets connectés: les consommateurs peu informés selon Que Choisir

Objets connectés: les consommateurs peu informés selon Que Choisir

Les consommateurs français ne disposent pas d'informations suffisantes tant sur le fonctionnement des objets connectés qu'ils achètent

A lire aussi

AFP, publié le mercredi 14 juin 2017 à 15h02

Les consommateurs français ne disposent globalement pas d'informations suffisantes tant sur le fonctionnement des objets connectés qu'ils achètent que sur l'usage fait de leurs données personnelles, a alerté mercredi l'UFC-Que Choisir à l'occasion de la publication d'un rapport sur le sujet.

Selon l'étude, réalisée par l'association de consommateurs sur une centaine d'objets connectés visant à améliorer l'efficacité énergétique des logements, les consommateurs n'ont bien souvent pas d'informations sur le type de protocole de communication utilisés par ces objets et ne savent qu'a posteriori l'usage qui sera fait de leurs données personnelles récoltées.

Les protocoles de communications permettent aux objets connectés d'envoyer les informations nécessaires et d'interagir avec d'autres objets, le cas échéant, afin d'améliorer la consommation d'énergie du logement.

Sans information en la matière, le consommateur n'a pas la possibilité de savoir s'il achète des produits compatibles et ainsi leur permettre de dialoguer entre eux afin de fermer ses volets roulants ou contrôler son chauffage à distance, par exemple.

Or, selon Que-Choisir, "à peine un tiers (34,6%) des références analysées sur les magasins en ligne comportent une indication sur le protocole de communication", une proportion qui passe sous la barre des 11% dans les cas des sites de la Fnac et Amazon.

Pire, les fabricants eux-mêmes ne mettent pas toujours cette information à disposition, parmi lesquels de grands groupes tels que Thomson ou Philips.

Si l'information concernant l'utilisation des données personnelles par les fabricants est communiquée, c'est après l'achat, regrette l'UFC-Que Choisir, qui souhaiterait qu'elle soit transmise avant, avec des précisions quant à l'impact sur le fonctionnement en cas de refus de collecte de ces informations par le consommateur.

Le marché des objets connectés est régulièrement présenté comme un marché à fort potentiel, qui doit dépasser les 50 milliards d'objets d'ici à 2030, principalement dans l'industrie et pour des usages professionnels.

 
0 commentaire - Objets connectés: les consommateurs peu informés selon Que Choisir
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]