L'Homo sapiens: son crâne unique et ses nombreux mystères

L'Homo sapiens: son crâne unique et ses nombreux mystères

Le paléoanthropologue Jean-Jacques Hublin (d) Abdelouahed Ben-Ncer de l'Institut national des sciences de l'archéologie et de l'héritage du Maroc, le 6 juin 2017 à Paris

A lire aussi

AFP, publié le mercredi 07 juin 2017 à 21h28

Notre espèce, l'Homo sapiens, présent sur Terre depuis 300.000 ans selon deux études publiées mercredi dans la revue nature, a survécu à beaucoup d'autres espèces mais pour Antoine Balzeau, paléoanthropologue au Musée de l'Homme, chargé de recherche au CNRS, ceci n'est en rien un signe de supériorité.

QUESTION: Qui est l'Homo sapiens?

REPONSE: "C'est l'homme d'aujourd'hui, notre espèce humaine. Deux caractères principaux nous distinguent des autres espèces: notre menton, cette bosse en os sur la mâchoire inférieure qui est inexistante chez les autres, et un crâne en +maison+.

Deux grosses bosses dites pariétales, placées à l'arrière de notre crâne, lui donnent une forme particulière, unique. Notre crâne est beaucoup plus haut que ceux des autres espèces (mais moins large que celui des néandertaliens). 

Nous existerions depuis au moins 300.000 ans. Les Néandertaliens ont vécu au moins 300.000 ans, l'Homo erectus, 1 million et demi d'années. 

L'Homo sapiens a au moins côtoyé une demi douzaine d'espèces: l'Homo erectus, les néandertaliens, les denisoviens, l'Homme de Flores, peut-être les Homo naledi ... plus tous ceux que l'on n'a pas encore trouvés. 

Il se serait accouplé avec 4 ou 5 espèces différentes au cours des temps mais les traces génétiques laissées dans son génome par ces rencontres sont très faibles.

Depuis 30.000 ans et la disparition de l'homme de Neandertal, l'Homo sapiens est la seule espèce humaine présente sur Terre."  

Q: Quelles sont les origines de l'Homo sapiens?

R: "Pendant longtemps, on a cru que des Australopithèques étaient devenus des Homo habilis, puis des Homo erectus, puis des Homo sapiens, mais maintenant on sait que l'évolution n'a rien de linéaire.

Au sein des groupes humains qui existent, un petit groupe, qui présente des caractères un peu différents, se retrouve isolé. En vase clos, ses caractères spécifiques vont rapidement s'accentuer et faire apparaître un nouveau groupe humain. Le principal moteur de l'évolution, c'est le hasard, la chance. 

La probabilité de tomber pile sur des ossements de ce petit groupe à l'origine d'une espèce est donc très faible. Et de toutes façons, on ne peut pas trouver le "vrai premier" d'une espèce, il n'existe pas vraiment.

L'Homo erectus est probablement l'ancêtre d'un peu tout le monde car il s'est répandu presque partout sur le globe. Un groupe d'Homo erectus est l'ancêtre de l'Homo sapiens, un autre celui de l'homme de Neandertal et ces trois espèces ont existé simultanément."

Q: Pourquoi Homo sapiens est-elle la seule espèce humaine encore présente sur Terre?

R: "On a tendance a considérer que si nous sommes encore là, c'est parce que nous étions supérieurs aux autres espèces. Il y a de l'anthropocentrisme dans tout cela! On a longtemps survendu les caractéristiques des Homo sapiens, notamment les capacités de son cerveau. 

De récentes études ont montré il n'y avait pas de grandes différences en termes de valeur, de comportement ou de complexité entre l'Homo sapiens et le néandertalien avant que ce dernier ne disparaisse. Tous utilisaient des colorants, des coquillages, faisaient des gravures, enterraient leurs morts...

Et l'Homo sapiens n'est pas invincible: tous les groupes qui se sont développés hors d'Afrique il y a plus de 60.000 ans ont totalement disparu, ne laissant aucune trace dans notre génome actuel.

C'est frustrant mais on ne sait pas pourquoi nous existons encore et pourquoi les autres ont disparu. On considère trop souvent que puisque l'on a survécu et pas les autres, nous sommes une réussite évolutive mais c'est quand même aussi un coup de bol si on est toujours là! Les bactéries, les chimpanzés aussi ont survécu et on ne leur attribue pas pour autant une intelligence particulière.

Il faut faire attention: c'est la même chose de penser que notre espèce a survécu parce qu'elle a été supérieure à toutes les autres, que de penser qu'on n'a pas besoin de se préoccuper de la planète, que l'homme va toujours survivre."

 
0 commentaire - L'Homo sapiens: son crâne unique et ses nombreux mystères
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]