L'ex-astronaute Buzz Aldrin, hospitalisé, "se remet bien"

Chargement en cours
 Buzz Aldrin, 86 ans, ici à Genève le 12 novembre 2015, deuxième homme à avoir marché sur la Lune en juillet 1969 faisait le tour des États-Unis et du monde pour promouvoir la colonisation de Mars

Buzz Aldrin, 86 ans, ici à Genève le 12 novembre 2015, deuxième homme à avoir marché sur la Lune en juillet 1969 faisait le tour des États-Unis et du monde pour promouvoir la colonisation de Mars

1/2
© AFP
A lire aussi

AFP, publié le jeudi 01 décembre 2016 à 21h24

Sciences: Buzz Aldrin, qui a été évacué du pôle Sud en urgence et hospitalisé en Nouvelle-Zélande, "se remet bien"

Buzz Aldrin, le deuxième homme à avoir marché sur la Lune, "se remet bien" dans une clinique en Nouvelle-Zélande après avoir été évacué d'urgence du pôle Sud, selon un message sur son compte Twitter et un communiqué de son porte-parole jeudi.

"Il se remet bien en Nouvelle-Zélande", indique le tweet avec une photo de Buzz Aldrin souriant, allongé sur un lit d'hôpital avec sa manager Christina Korp à son chevet, également tout sourire.

Peu auparavant, un bref communiqué d'un porte-parole indiquait que l'ancien astronaute de 86 ans "avait du fluide dans les poumons mais répond bien aux antibiotiques" et qu'il resterait hospitalisé "toute la nuit pour observation".

"Son état est stationnaire et sa manager, qui se trouve actuellement à ses côtés, l'a décrit comme ayant bon moral", ajoute le texte.

Plus tôt jeudi, le voyagiste White Desert, qui avait organisé son voyage dans l'Antarctique, avait précisé que Buzz Aldrin avait été évacué de la base antarctique américaine Amundsen-Scott, une station de recherche située à environ 250 mètres du pôle Sud, qu'il visitait avec un groupe de touristes, "après une détérioration de son état de santé".

Il avait tout d'abord été acheminé à la base américaine de McMurdo, sur la côte antarctique, avant d'être transporté à Christchurch où il a été hospitalisé, avait ensuite confirmé la Fondation nationale américaine des sciences (NSF), qui a organisé son évacuation.

- 'J'ai le sang chaud' -

Buzz Aldrin avait envoyé un tweet le 27 novembre parlant de son voyage au pôle Sud.

"Je ne suis peut-être pas assez couvert pour l'Antarctique mais j'ai tendance à avoir le sang chaud", plaisantait-il en publiant une photo de lui-même, portant seulement un T-shirt noir avec une image de Mars en rouge.

Le 20 juillet 1969, Buzz Aldrin et Neil Armstrong, avaient été les premiers hommes à fouler le sol lunaire dans le cadre de la mission Apollo 11.

Buzz Aldrin plaisante toujours, lors de ses apparitions publiques, sur le fait qu'il restera dans l'histoire comme le deuxième homme à avoir marché sur la Lune, sur les traces de Neil Armstrong, décédé en août 2012.

Neil Armstrong a été le premier à descendre du module lunaire et à prononcer les mots légendaires: "C'est un petit pas pour l'homme, un bond de géant pour l'humanité".

"C'est merveilleux, merveilleux, une désolation magnifique", avait ensuite lancé Buzz Aldrin après avoir rejoint Armstrong sur le sol lunaire où il restera deux heures et demi.

Fervent chrétien à l'époque de l'épopée lunaire, il avait secrètement communié après l'alunissage, utilisant une trousse de communion fournie par son pasteur presbytérien.

Il expliquait en 2009 dans une interview à l'AFP que son expérience sur la Lune, combinée à ses déboires personnels, avaient transformé sa foi, le conduisant à embrasser une spiritualité plus universelle.

L'ancien astronaute, divorcé trois fois, a ainsi sombré dans l'alcoolisme pendant six ans à cause d'une dépression nerveuse qu'il attribue à une hérédité familiale et au fait de s'être retrouvé sans structure après avoir quitté la Nasa et l'armée de l'Air, trois ans après l'épopée lunaire.

- Tourisme spatial -

Mais il s'est depuis ressaisi et a créé la société de conception de moteurs de fusées Starcraft Booster, ainsi qu'une fondation, ShareSpace, pour promouvoir un tourisme spatial abordable. 

Sa mission, explique-t-il, est d'insuffler à la nouvelle génération l'esprit de conquête et d'aventure qui animait les missions Apollo.

Buzz Aldrin peut aussi se montrer impulsif. En 2002, il a frappé le metteur en scène Bart Sibrel qui affirmait que les six missions Apollo étaient une mystification sophistiquée et avait qualifié l'astronaute de "lâche et de menteur".

Né le 20 janvier 1930 à Montclair dans le New Jersey (est), Buzz Aldrin a été formé à la prestigieuse école militaire de West Point dans l'Etat de New York (nord-est).

Il rejoint ensuite l'US Air Force et effectue 66 missions de combat durant la guerre de Corée avant d'obtenir un doctorat en astronautique au Massachusetts Institute of Technology (MIT).

L'ingénieur conçoit des techniques de rendez-vous dans l'espace de vaisseaux pilotés, qui ont été plus tard adoptées par la Nasa. 

L'ancien astronaute a écrit plusieurs livres sur l'espace dont beaucoup destinés aux enfants.

Trois fois divorcé, il a trois enfants.

Sur les douze personnes ayant marché sur la Lune, sept sont encore en vie.

 
26 commentaires - L'ex-astronaute Buzz Aldrin, hospitalisé, "se remet bien"
  • J'ai deux émotions fortes qui m'ont frappé, et resteront les souvenirs les plus indélébiles de ma vie :

    1) le spoutnik (pas le 1°) que j'ai vu tourner, de nuit, à une vitesse fantastique, éclairé par le soleil
    2) ce débarquement sur la lune, en pleine nuit d'été, avec les deux hommes en blanc se jetant sur le sol sélène

  • A l'heure où on pond chez nous une nouvelle loi destinée à pénaliser les sites internet anti IVG, les théoriciens du complot les plus farfelus continuent de s'épanouir aux USA, où la sacro sainte liberté d'opinion les autorise à tout contester, ou presque... Ils sont nombreux à croire que personne n'a jamais débarqué sur la lune, que le 11 Septembre est une machination de la CIA, et que Charles Darwin est un hérétique bon pour le bûcher, et ont la liberté de le faire savoir.!

  • Sacré farceur il voulait donc nous faire le buzz non plus sérieusement respect pour son parcours meme si celui -ci comporte quelques couacs

  • à tous ceux ceux qui doutent encore de l'exploit Apollo !!!

    posez vous cette question : si les Américains avaient menti et qu'ils n'étaient jamais allés sur la lune ,comment se fait il alors que leur pire ennemi , c'est à dire les Soviétiques, qui étaient pourtant trés loin d'etre des crétins gobant tout, les ont quand meme officiellement félicités avec beaucoup de jalousie et d'amertume pour cet exploit unique dans l'humanité ??

  • Tout le monde connaît les fameuses paroles d'Armstrong foulant le sol de la Lune: "C'est un petit pas pour l'homme... etc...".
    Ce qui n'est pas raconté, c'est la mésaventure qui est arrivée à Aldrin.
    En effet, en sortant du LEM, il s'est reçu sur les fesses; il a alors dit à son équipier: "Je suis tombé sur le coccyx, Neil!".
    Armstrong lui a répondu: "Avec ça, tu ne feras pas le buzz, Aldrin!".
    Aujourd'hui, c'est réparé!
    PS: n'en déplaise aux négationnistes...

    Votre histoire est une invention totale, comme souvent sur le net.. L'origine de son surnom « Buzz » remonte à son enfance. C'est la déformation du mot « brother » (« frère » en anglais) que sa petite sœur, bébé, prononçait « buzzer ». Aldrin prendra le prénom « Buzz » légalement au début des années 1980 - (en) What is Buzz Aldrin’s real name? [archive] - Site officiel de Buzz Aldrin (FAQ)

    A Archeo
    Mon pauvre ami, plutôt que de vous lancer dans des recherches et des explications alambiquées, vous auriez dû vous pencher sur le jeu de mots, base de l'historiette évidemment inventée (ceci pour satisfaire votre égo!)

    Et Marcopolos, tu sais quoi?
    Si le jeune Mozart porte ce prénom étrange, c'est parce que tout petit, il adorait jouer dans le jardin quand il avait plu et ensuite grimper sur les meubles du salon sans s'essuyer les pieds. Et sa maman fort mécontente lui disait - Fous le camp ou met des housses, Mozart!
    Qu'Archeo ne se donne surtout pas la peine de faire des recherches poussées concernant la véracité de cette anecdote...

    A Conquijtadore
    Dans le même esprit, il faut également connaître l'histoire de la petite Sue, joueuse de foot.
    Lors d'un match, Sue arrive devant les buts adverses. Sa grande copine, qui se trouve dans les tribunes, lui crie: " Tire, amie Sue! ".
    Sue tire, marque le but, et son amie, grande admiratrice de Wolfgang qui met des housses, s'exclame alors: "Mozart, elle l'a!".
    A bientôt..

    Merci!
    Oublié de te dire combien j'avais apprécié le "... coccyx, Neil" aussi...

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]