Fin cette semaine de la carrière boursière de Cegid

Fin cette semaine de la carrière boursière de Cegid

Le fondateur de Cegid Jean-Michel Aulas en concersation avec l'ex-Premier ministre Manuel Valls le 11 mai 2015 à Lyon, durant une conférence sur la French Tech

A lire aussi

AFP, publié le lundi 24 juillet 2017 à 15h59

L'éditeur de logiciels de gestion Cegid va mettre jeudi un terme à 31 années de présence ininterrompue à la Bourse de Paris, avec le retrait de la cote des dernières actions non encore détenues par les actionnaires majoritaires.

"Le retrait obligatoire interviendra le 27 juillet 2017", a indiqué l'Autorité des marchés financiers dans un avis publié lundi.

Les fonds américain Silver Lake Partners et britannique AltaOne Capital, qui avaient racheté leurs parts l'an dernier au fondateur Jean-Michel Aulas et son allié Groupama, avaient dès le début manifesté l'intention de retirer la société lyonnaise de la cote parisienne.

Fondée en 1983 par M. Aulas, Cegid avait été introduite en Bourse trois ans plus tard.

Le retrait obligatoire s'effectuera à un prix de 86,25 euros par titre, prix sur lequel s'est déjà aligné depuis quelque temps le cours de Bourse. Ce prix valorise l'ensemble de la société à près de 800 millions d'euros.

fga/dfa/jpr

 
2 commentaires - Fin cette semaine de la carrière boursière de Cegid
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]