Alain Weill, le « mini Drahi »

Alain Weill, le « mini Drahi »
A lire aussi

LesEchos, publié le mercredi 15 novembre 2017 à 07h16

On le disait partant d'Altice. Le voilà nommé PDG de SFR, navire amiral du groupe de Patrick Drahi. Alain Weill est l'un des patrons les plus discrets du PAF. Et pourtant, l'homme, âgé de cinquante-six ans, portant toujours des costumes sombres, sévit dans le petit milieu de l'audiovisuel français depuis plus de trente ans.

C'est un homme de coups. Personne ne le voit jamais venir. Quand, en 2015, il annonce la cession de son groupe NextRadioTv (BFM TV, RMC…) à Patrick Drahi, quinze ans après l'avoir créé, il prend tout le monde de court. La décision n'est pas facile pour celui qui est « génétiquement programmé pour être entrepreneur », dit de lui Jean-Paul Baudecroux, le patron de NRJ, avec qui Alain Weill a travaillé pendant plus de dix ans, à ses débuts.

Sobriété…

Lire la suite sur LesEchos

 
0 commentaire - Alain Weill, le « mini Drahi »
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]