Yvelines : harcelé à l'école, un garçon de 10 ans tente de se pendre

Yvelines : harcelé à l'école, un garçon de 10 ans tente de se pendre©Panoramic
A lire aussi

6Medias, publié le jeudi 06 octobre 2016 à 12h20

À Saint-Germain-en-Laye (Yvelines), un garçon de 10 ans scolarisé à l'école des Sources et victime de harcèlement a tenté de suicider par pendaison.

Harcelé, un écolier de 10 ans a tenté de se pendre, rapporte Le Parisien jeudi 6 octobre. Les faits se sont déroulés le 30 septembre dernier à Saint-Germain-en-Laye, dans les Yvelines.

Scolarisé à l'école des Sources, l'enfant était un véritable souffre-douleur dans l'établissement. "Le petit a tenté de se pendre avec une écharpe" à son domicile, a expliqué au quotidien une source proche du dossier. "Mais fort heureusement, le nœud n'était pas assez résistant". Samedi 1er octobre, le père de l'enfant l'a conduit au service pédiatrique de l'hôpital du Chesnay. Il a porté plainte en début de semaine au commissariat pour "harcèlement moral" contre les camarades de son fils.

"C'est une affaire délicate pour les parents. Le père a beaucoup hésité car il voulait éviter de causer trop de problèmes autour de lui", indique une autre source au Parisien. Cependant, la situation pour l'enfant devenait invivable et a donc poussé son père à alerter les autorités. "Depuis la rentrée, des camarades se moquent de lui et il prend des tapes derrière la tête. Le gamin ne va pas bien, il en a perdu l'appétit. Et il était si mal qu'il a essayé d'en finir", détaille le même individu.

Plusieurs écoliers convoqués

Sur accord avec le parquet de Versailles, les enquêteurs vont convoquer les enfants impliqués dans la plainte, ainsi que leurs parents, afin de les entendre. "Plusieurs gamins, âgés de 8 à 10 ans, pourraient être concernés. Les policiers vont tenter de comprendre à quelle fréquence les brimades ont pu se répéter". Aucune sanction pénale ne pourra être envisagée contre eux, du fait de leur âge.

La justice pourra toutefois décider qu'un suivi éducatif est nécessaire. Par ailleurs, la responsabilité des enseignants et du personnel de l'école sera aussi étudiée. Une troisième source suggérant que l'enseignant de l'enfant aurait pu remarquer ce qu'il se passait et possiblement donner l'alerte.

 
124 commentaires - Yvelines : harcelé à l'école, un garçon de 10 ans tente de se pendre
  • Pourquoi, refuser mon commentaire ? Je trouve qu'il est inadmissible de voir des enfants mettre fin à leur vie, pas vous ? Alors des moyens, des moyens à la hauteur de l'enjeu...

  • mais bien évidemment que des adultes ont vu quelque chose...
    au primaire il y a tous les enseignants, il y a aussi des AVS, et les tatas
    sans oublier les autres enfants, parce que pas tous pouffent bêtement lorsque l'un des leurs se fait malmener.

    les gamins qui ont harcelé ont certainement de gros problèmes dans leur environnement familial, des parents vraissemblablement démissionnaires, et c'est la seule façon qu'ils ont trouvée pour attirer l'attention sur eux. ce sont des gamins en souffrance, mal dans leur peau. et il faut vite recadrer les parents pour espérer sauver ces mômes

    quant à l'enfant qui a failli mettre fin ç ses jours, je lui souhaite un bon courage, et surtout qu'il parle à ses parents. ils sont là pour lui, il peut compter sur eux et sur leur amour.

  • il faudrait mettre des vigiles dans les etablissements scolaires

  • Plusieurs écoliers convoqués et VIRÉS DE L'ÉTABLISSEMENT!!!!!
    Il faut prendre le taureau par les cornes mais en aucun cas les enseignants et le personnel de l'établissement sont responsables,
    Ils ne peuvent malheureusement pas tous les surveillés!!!!

  • Il faut punir les harceleurs et les changer d'école !
    Il ne faut pas que le harcelé soit obligé de changer d'école !
    Il faut prendre le problème à bras le corps !
    Alors ! que va faire la ministre devant ce fléau ?

    rien comme d'habitude

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]