Val-d'Oise: démantèlement d'un trafic de cannabis qui alimentait la prison

Val-d'Oise: démantèlement d'un trafic de cannabis qui alimentait la prison

Les couloirs de la prison de Fresnes le 20 septembre 2016

A lire aussi

AFP, publié le jeudi 18 mai 2017 à 20h34

Ils lançaient des balles de tennis pleines de cannabis par-dessus les murs de la maison d'arrêt d'Osny dans le Val-d'Oise: neuf personnes, dont des détenus, ont été mises en examen pour trafic de stupéfiants, a-t-on appris jeudi de source concordantes.

L'affaire démarre "après un contrôle routier" effectué en début d'année aux abords de la prison, a raconté à l'AFP une source proche de l'enquête, confirmant une information du Parisien. 

A l'intérieur du véhicule, de l'"herbe et de la résine de cannabis" sont retrouvés. Des stupéfiants que les occupants du véhicule "s'apprêtaient très certainement à lancer à l'intérieur de la prison", selon cette source.

Les investigations lancées après le contrôle routier mettent au jour un trafic impliquant des détenus, qui, selon les premiers éléments d'enquête, passaient commande de drogues auprès de personnes extérieures et les diffusaient ensuite à l'intérieur de l'établissement pénitentiaire.

Le cannabis entrait à l'intérieur de la maison d'arrêt via des parloirs ou des jets de colis par-dessus les murs d'enceinte. Une technique fréquemment utilisés pour faire parvenir aux détenus divers produits, "drogue, alcool ou nourriture", qui sont ensuite récupérés dans les cours de promenade, a rappelé le parquet de Pontoise.

Après plusieurs semaines d'enquête, les gendarmes du Val-d'Oise ont procédé à des interpellations le 9 mai dernier. Neuf personnes, dont six détenus, ont été mis en examen et placées en détention provisoire, a indiqué le parquet de Pontoise.

 
9 commentaires - Val-d'Oise: démantèlement d'un trafic de cannabis qui alimentait la prison
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]