Usage abusif des sirènes «deux tons» à Paris : le préfet de police fait la chasse au bruit

Usage abusif des sirènes «deux tons» à Paris : le préfet de police fait la chasse au bruit
A lire aussi

leparisien.fr, publié le lundi 17 juillet 2017 à 22h13

Le préfet de police de Paris a envoyé un courrier à ses services pour limiter l'usage de l'avertisseur sonore aux situations d'urgence. 

«Pin-pon... pin-pon...» De jour comme de nuit, certains axes parisiens enregistrent des niveaux sonores très élevés en raison du retentissement fréquent des sirènes des véhicules d'urgence. Pour se frayer un passage dans la circulation, les ambulances, camions de pompiers et autres voitures de police ont tendance à utiliser systématiquement leur fameux avertisseurs «deux tons».

 

Selon le journal Le Monde, le préfet de police de Paris, Michel Delpuech, a signé une circulaire en avril pour rappeler les règles encadrant l'usage de ces investisseurs sonores, qui sont des sources de nuisances et de stress pour la population. Dans sa…

Lire la suite sur Leparisien.fr

 
2 commentaires - Usage abusif des sirènes «deux tons» à Paris : le préfet de police fait la chasse au bruit
  • si ça pouvait s'exporter jusqu'à Cannes et ses abords ce serait génial. dès la moindre manifestation avec personnalité tout le parcours est signalé de l'aéroport jusqu'à la Croisette: Nice/Cannes ou Mandelieu/ Cannes

  • Histoire vécue. Un véhicule de police toutes sirènes hurlantes se fraie un chemin jusqu'à un débit de tabac ou un policier descend tranquilement et va faire ses jeux.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]