Un centenaire en maison de retraite "disparaît": la police le retrouve... dans le lit d'une voisine

Un centenaire en maison de retraite

Le centenaire a été retrouvé par la police "paisiblement endormi" dans le lit d'une autre résidente

A lire aussi

AFP, publié le jeudi 13 avril 2017 à 12h12

Retraité: introuvable pendant des heures, un centenaire résident d'une maison de retraite a été découvert par la police dans le lit d'une voisine

Un centenaire, résidant avec son épouse également centenaire en maison de retraite à Gennevilliers (Hauts-de-Seine), a créé l'émoi mercredi: signalé "disparu" pendant plusieurs heures, il a finalement été retrouvé par la police "paisiblement endormi" dans le lit d'une autre résidente, a-t-on appris de source policière jeudi.

L'alerte avait été donnée à 23H00 par la direction de l'établissement: l'homme, tout juste âgé de 100 ans, avait disparu selon elle à 20H30.

Sept fonctionnaires de police sont dépêchés sur les lieux et fouillent minutieusement la maison de retraite (dont le nom n'a pas été divulgué).

Ils mettent finalement la main sur le "disparu", "paisiblement endormi dans le lit d'une nonagénaire qui attendait qu'il se réveille et s'en aille", selon la même source.

La police n'a pas été en mesure de préciser quelle relation entretenait exactement les deux protagonistes.

 
20 commentaires - Un centenaire en maison de retraite "disparaît": la police le retrouve... dans le lit d'une voisine
  • cela prouve la faiblesse des compétences du personnel et de la direction de cette maison de retraite car ils ont fait déplacer sept fonctionnaires de police pour rien

  • Sept fonctionnaires de police ??!! Dans un premier temps le personnel de la maison de retraite aurait dû se mettre à la recherche du résident !! La preuve il n'était pas très loin ... Histoire ridicule...!!

  • Eh bien j'espère qu'ils ont pris leur pied. Sérieusement, qui a décrété un jour qu'au-delà de telle limite, notre ticket était plus valable ? A n'importe quel âge, un homme est un homme et une femme est une femme. Rien de plus pénible que cette tendance, en maison de retraite ou pas, à penser que les plus de 60 ans ne sont plus des humains, à peine des gosses irresponsables et même, plus encore, d'espèces de petits animaux de compagnie qu'on nourrit à la cuiller et qu'on sépare à coups de seaux d'eau. On vous appelle "Papy" ou "Mamy", on vous parle comme à un gniard de 3 ans, on vous mélange tout votre repas dans la même assiette, on vous parque dans des maisons de retraite avec des parcs sublimes où vous n'avez même pas le droit de vous promener, bref, vous êtes un adulte qui a une sacrée expérience de vie mais vous n'avez même plus le moindre pouvoir de décision sur votre propre existence. Et surtout, vous apprenez qu'il y a visiblement une loi qui dit : "Au-delà de 60 ans, plus jamais ne baiseras." Alors j'applaudis d'autant plus ce couple-là. Et j'espère qu'ils se sont bien marrés rien qu'en imaginant la tête du personnel...

  • Devilinthemachine  (privé) -

    En pleine forme, Papy.... Bravo !!
    Votre Diablotin

  • Et si.. dans les maisons de retraites il y a autour de 10% de personnes âgées qui ont une vie sexuelle, même pour les plus de 80 ans, certainement moins actifs que dans leur jeunesse mais un petit Viagra et mamie est aux anges..lol. Les dames seraient plus demandeuses, tites coquines...Dans certains établissements ils mettent même une pancarte à la porte "ne pas déranger", comme dans les hôtels, c'est rigolo non ?

    là papy n'est pas paumé - pas grave - pas de risque de procréation !!!

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]