Les Restos du Cœur entachés par un scandale

Les Restos du Cœur entachés par un scandale©Reuters
A lire aussi

6Medias, publié le mardi 05 juillet 2016 à 20h44

Le directeur des Restos du Cœur de Montreuil avait affirmé avoir été poignardé par un couple. Depuis, l'homme a été placé en garde à vue pour "dénonciation de crime imaginaire".

Mardi 5 juillet en fin de matinée, le directeur des Restos du Cœur de Montreuil, en Seine-Saint-Denis, a été placé en garde à vue pour "dénonciation de crime imaginaire", selon des informations rapportées par la chaîne TF1.

Vendredi dernier, Richard Sautour avait affirmé avoir été violemment agressé par un couple et avoir reçu des coups de couteau et de hache à plusieurs reprises. Le couple l'insultant au passage, hurlant des "Allahu Akhbar, chien d'infidèle", avant de prendre la fuite. D'après les dires de la victime, les faits s'étaient déroulés près de la permanence des Restos du Cœur de Montreuil, aux alentours de 7h45. L'homme de 59 ans avait par la suite réussi à contacter les secours et avait été conduit à l'hôpital, présentant des blessures à l'abdomen et à la clavicule. Son pronostic vital n'était cependant pas engagé.

Aujourd'hui, les enquêteurs de la brigade criminelle du 36, quai des Orfèvres, chargés de l'enquête, affirment que la version des faits livrés par le directeur des Restos du Cœur présente plusieurs incohérences. Ce qu'ils avaient déjà noté au moment de la déposition de Richard Sautour. En cause notamment : seuls les ADN de l'homme et de son épouse ont été retrouvés sur les manches du couteau et de la hache utilisés pendant la soi-disant agression. Le directeur des Restos du Cœur de Montreuil, dont la garde à vue peut durer jusqu 'à 48 heures, maintient cependant sa version des faits : selon lui, il a bel et bien été victime d'une tentative de meurtre de la part d'un couple.

 
97 commentaires - Les Restos du Cœur entachés par un scandale
  • je ne vois pas en quoi les divagations mentales de cet homme entache de scandale les Restaus du Cœur de Toulouse ou Marseille.

  • Où est le scandale? Il n'a rien détourné que je sache contrairement à bien d'autres responsables politiques et d'entreprises. Cet homme a juste "pété un plomb".

    Le scandale c'est le titre malveillant de cet article et son auteur est entaché d'irresponsabilité.

  • Le vrai scandale n'est pas là. Les journalistes devraient venir en caméra cachée assister à la distribution dans certains lieux : des bénévoles qui se font insulter, des bénéficiaires qui jettent dans la première poubelle (quand ce n'est pas dans la rue ou dans une rivière!) les denrées qui ne leur conviennent pas, etc.
    Quant à la personne suspectée de dénonciation mensongère, on pourrait peut-être respecter son engagement et la présomption d'innocence, n'est-ce pas?

  • A tous ceux qui tirent a boulets rouges sur les restos,si vous vous posiez la question:Si les restos sont encore là depuis trente ans,n'est ce pas a cause de l'incapacité des élus a résoudre la misère ? Quant a Messieurs les journalistes,est ce très pertinent de mettre le logos des restos et la photo de leurs fondateur pour parler d'une brebis galeuse?

  • Article comme bien souvent totalement incompréhensible !


    cqfod

    Me voilà rassurée, je ne suis pas la seule à n'avoir rien compris
    à ce que je lisais.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]