Le Havre : un camion à contresens sur la rocade, un mort

Le Havre : un camion à contresens sur la rocade, un mort

Un pompier. (Illustration)

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mercredi 18 mai 2016 à 10h15

- Le parquet se demande si le camion s'est engagé à contresens pour contourner le blocage des accès à la ville par des opposants à la loi Travail. -

"L'hypothèse privilégiée est que le conducteur du camion a fait demi-tour face à un barrage érigé dans le cadre du blocus de la ville du Havre, des mouvements sociaux.

Il s'est retrouvé à contresens en face-à-face avec deux Clio. Cette hypothèse reste à confirmer", a indiqué à l'AFP le procureur de la République du Havre, François Gosselin.

La victime est un Havrais âgé de 44 ans, a précisé le magistrat. Son véhicule s'est retrouvé coincé entre le poids lourd et une glissière de sécurité et il est décédé sur le coup, selon la même source. L'accident a eu lieu sur une rocade du Havre, la RD 6382. Le conducteur de l'autre véhicule léger n'a été que légèrement blessé, selon le magistrat.

Le parquet a ouvert une enquête de flagrance pour homicide involontaire. Le chauffeur du poids lourd, âgé de 45 ans, a été hospitalisé en état de choc, selon le parquet. Il n'avait consommé ni alcool ni stupéfiant, selon la même source. Il devrait être entendu et placé en garde à vue dans la journée. Le parquet n'avait pas d'information dans l'immédiat sur sa nationalité ou l'immatriculation de son camion. "Il n'est pas né en France", a juste pu préciser M. Gosselin.

L'accident a eu lieu vers 06h30, ont précisé les pompiers à une correspondante de l'AFP. Le poids lourd a heurté deux véhicules légers, faisant un mort et un blessé léger, selon les pompiers. Le conducteur du poids lourds a de son côté été hospitalisé en état de choc, selon le parquet.



Les principaux accès au Havre étaient toujours bloqués mercredi matin par des manifestants, sauf l'accès nord, selon la préfecture. Selon une correspondante sur place, sept barrages y étaient recensés contre seize mardi. Ces points de blocages étaient tenus par des salariés du privé et de la fonction publique de l'intersyndicale CGT-FO-Solidaires. Les dockers, mobilisés mardi, ne le sont pas mercredi, mais selon les manifestants ils doivent l'être à nouveau jeudi

 
65 commentaires - Le Havre : un camion à contresens sur la rocade, un mort
  • Ces bloqueurs sont des criminels et doivent être poursuivis.

  • quelle aubaine , voila une nouvelle raison de donner tord aux sans dents de défendre leurs droits .mais qui a prit le contre sens de la route . ? ce chauffeur n'est t'il pas un professionnel quel aurait été les messages et articles dans d'autre circonstances ?

  • Qui sème le vent récolte la tempête et les naufrages qui vont avec . Les bloqueurs sont finalement soulagés car ils ne sont des criminels que par personne interposée ..
    Quelle horreur !

  • Merci aux syndicats, après d'être à l'origine du dépôt de bilan de maintes entreprises et du chômage de leurs employés ils deviennent des casseurs de flics et maintenant des criminels par leurs actions

    Ce sont les entreprises qui licencient pour aller implanter leurs usines à l’étranger ou la main d’œuvre ne coute rien.
    On engraisse les actionnaires et on accuse les syndicats de tous les maux. C'est un peu trop facile.

  • Quelle salade on nous raconte ? Le parquet ne connaitrait pas l'immatriculation du camion.
    Dans tout rapport de gendarmerie ou de police suite à un accident, on note l'immatriculation des véhicules impliqués. Soit le rapport n'a pas été transmis au parquet, soit on a oublié d'y noter le numéro du camion, soit le parquet ne veut pas le révéler.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]