Hérault : deux patients congédiés d'une clinique après y avoir improvisé un barbecue

Hérault : deux patients congédiés d'une clinique après y avoir improvisé un barbecue©Google Street View
A lire aussi

6Medias, publié le lundi 31 octobre 2016 à 21h28

Deux patients de la clinique Ster à Lamalou-les-Bains dans l'Hérault ont été priés de faire leur valise. La raison : avoir fait une grillade clandestine, début octobre, dans une salle de repos de l'établissement, sans l'autorisation de la direction, révèle Midi Libre.

Les deux patients avaient pourtant tout prévu, en ouvrant une fenêtre de la pièce pour éviter que les détecteurs de fumée ne se déclenchent.

Ce barbecue improvisé n'a pas vraiment été du goût de la direction de la clinique, spécialisée dans la rééducation des grands brûlés, qui se réserve même le droit de porter plainte. "Nous ne pouvons tolérer que des personnes mettent en péril la vie de nos patients. On ne peut transiger avec la sécurité", a lancé Marc Krugler, directeur adjoint de l'établissement, à Midi Libre.

Du côté des pensionnaires, on se serre les coudes. Un collectif de patients a d'ailleurs tenté de faire pression sur la direction pour éviter l'éviction des deux protagonistes. Tous dénoncent la qualité des repas qui leur sont servis à la clinique Ster : "Ce n'est pas mangeable. La nourriture fait pourtant partie intégrante de la guérison, il faut qu'elle soit améliorée", a confié un pensionnaire au quotidien régional, ajoutant que certains en venaient même à se faire livrer des repas ou à sortir faire des courses.

La direction de la clinique n'a rien voulu entendre. Les deux auteurs de la grillade ont été transférés dans d'autres établissements.

 
15 commentaires - Hérault : deux patients congédiés d'une clinique après y avoir improvisé un barbecue
  • Il est certain que si les repas servis dans cette clinique sont aussi mauvais que ceux servis dans les hôpitaux (même affamé, il suffit de retirer le film plastique qui recouvre les plats pour qu'on ait l'appétit coupé), ces patients ont une bonne excuse. A force de faire des économies sur tout, on serait tenté d'apporter son "casse croûte" avec soi quand on entre à l'hôpital. Il y a quelques années, si votre séjour était prolongé, on venait vous demander de choisir entre plusieurs plats 2 jours à l'avance, maintenant c'est la même chose pour tous. J'ai même un voisin qui s'est entendu dire par un chef de service auquel il disait qu'il devait suivre un régime : "si vous voulez un régime, vous n'avez qu'à rentrer chez vous". On ne peut être plus compréhensif et aimable, cela s'est passé dans le nouvel hôpital de Gonesse.

  • avatar
    frisson  (privé) -

    des grillades de bedoins peut etre

  • c'est pas parce qu'on s'est brûlé qu'on n'a pas encore envie d'une t'ite grillade

  • ils sse croyaient à l hotel 4 étoiles - bravo la direction -

  • Les pensionnaires auraient été les premiers à porter plainte s'il y avait eu le feu .

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]