Grigny : deux hommes interpellés après un tir contre la police

Grigny : deux hommes interpellés après un tir contre la police

Le parking d'un centre commercial de Grigny (Essonne) le 2 septembre 2016 (illustration).

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le jeudi 23 février 2017 à 13h35

ESSONNE - Après une chasse à l'homme dans les rues du quartier sensible de la Grande-Borne, deux hommes ont été interpellés jeudi, soupçonnés après le braquage d'une bijouterie. Deux autres suspects sont toujours en fuite.

Jeudi 23 février, dans la matinée, quatre hommes ont braqué une bijouterie à Étampes, dans le sud de l'Essonne, a annoncé le procureur d'Évry en début d'après-midi.

Lors de leur fuite, les malfaiteurs ont eu un accident à Égly, et ont braqué le conducteur d'une autre voiture, le forçant à les conduire à Grigny, dans le quartier de la Grande-Borne.

Là, ils ont été pris en chasse par deux motards de la police nationale. Les malfaiteurs s'enfonçaient dans les allées sinueuses de la cité lorsqu'ils ont ouvert le feu sur les policiers, "probablement avec une arme de chasse", selon le procureur Éric Lallement. D'après Le Parisien, le conducteur de la voiture a été interpellé après un accident rue du Minotaure et interpellé. Le quartier a ensuite été bouclé, les élèves d'un collège étant confinés dans l'établissement. Il a été conseillé aux riverains de s'éloigner des fenêtres et de les maintenir fermées, car l'un des suspects s'était retranché dans un immeuble.



Une deuxième interpellation a ensuite eu lieu. Les collégiens du quartier circulaient à nouveau librement vers la mi-journée. Deux autres suspects étaient néanmoins toujours recherchés selon le procureur. L'enquête a été confiée à la police judiciaire de Versailles.
 
9 commentaires - Grigny : deux hommes interpellés après un tir contre la police
  • ce n est qu un début.................................

  • Je ne savais pas qu'à Grigny il existait des quartiers non sensibles !

  • avatar
    sylvie-59  (privé) -

    Toutes les jours et nuits, il y a des effectifs des Forces de l'Ordre blessés dans l'indifférence générale, les médias ne relaient pas ce qui se passe aussi dans les villes autres que Paris, la charge est contre les mêmes avec les stéréotypes bien éculés pour jeter de l'huile sur le feu et après on s'étonne que les flics en ont marre, qu'ils se mettent tous à l'arrêt, on va rire le jour où un mouvement général va se mettre en place histoire de voir ce que diront tous ces donneurs de leçons et autres anti-flics....

  • Une question : la police a t-elle le droit de courir après les voyous armés ? surtout si ces mêmes voyous ou plutôt " jeunes " ne sont pas d'accord pour aller en prison !

    C'est une très bonne question et je vous remercie de la poser......Non je ne pense pas que les policiers ont le droit.

    Aujourd'hui, de l'avis de certains, la police doit demander leur avis aux délinquants avant toute intervention contre eux !
    Notre président, nombre de politiques soutenus par des stars du showbiz et moult partisans de gauche manifestent en ce moment dans ce sens !

  • selon nos sinistres du gouv
    tout va bien pas de probleme y a que des d'jeuns qui s'amusent

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]