Grenoble : un incendie ravage un bâtiment du campus universitaire

Grenoble : un incendie ravage un bâtiment du campus universitaire

(Photo d'illustration)

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le vendredi 17 février 2017 à 12h36

En Isère, sur le campus de Saint-Martin-d'Hères, près de Grenoble, un incendie s'est déclaré vers 10h30 à la résidence universitaire Condillac. Plusieurs étudiants ont été intoxiqués par les émanations de fumée mais le sinistre est désormais maîtrisé.

Finalement, trente-deux étudiants au total ont été évacués et six d'entre eux ont été hospitalisés.

Le chef de cabinet du préfet, Alexander Grimaud, avait précédemment déclaré sur France Bleu Isère qu'il y avait seulement vingt-deux blessés légers dont quatre d'entre eux qui avaient du être hospitalisées à cause d'une intoxication à la fumée. Il a également affirmé qu'il "n'y a pas de risque d'effondrement du bâtiment".





Le sinistre a pris dans l'un des plus vieux bâtiments du campus universitaire. Le feu est parti du 3e étage, et la façade noircie jusqu'au 5e. Les pompiers sont à l'intérieur du bâtiment.



D'après le maire de cette petite commune étudiante, limitrophe de Grenoble, David Queiros, "a priori plus personne n'est à l'intérieur mais une seconde vérification est en cours, on devrait avoir des nouvelles dans une heure car c'est un travail très minutieux".

 
3 commentaires - Grenoble : un incendie ravage un bâtiment du campus universitaire
  • Bâtiment vétuste, insalubre, ..... et pourtant ils continuent à loger des étudiants. J'ai gardé des photos d'une chambre qui était la plus propre, si vous voyez vous seriez horrifiés. J'ai même vu des cafards le jour de la rentrée 2016. Le Crous sait dans quel état le bâtiment est, mais que ne fait-on pour faire rentrer de l'argent.
    Et la CAF dans tout cela .... elle donne les aides sans voir l'état des lieux, alors qu'elle n'a pas le droit de donner d'aide pour les logements insalubres.

  • C'est tout de même anormal que l'on continue à faire loger des étudiants dans un bâtiment vétuste et promis à une démolition prochaine, sous trois ans !
    Dans ces résidences, on loge en priorité les étudiants qui ont des moyens financiers limités et on les pénalise en les logeant dans des conditions inacceptables.

  • Plusieurs hypothèses seront à devoir mettre en évidence...

    Défecti0n électrique, les établissements sont soumis à des contrôles drastiques...

    Soit, feu volontaire ou involontaire intervenant à la suite d un comportement qui relève d un acte desinvolte, d un mégot..etc

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]