Feux: un homme soupçonné d'avoir provoqué 16 incendies mis en examen

Feux: un homme soupçonné d'avoir provoqué 16 incendies mis en examen

Un pompier lutte contre un incendie à Port-de-Bouc (Bouches-du-Rhône), le 10 août 2017

A lire aussi

AFP, publié le vendredi 11 août 2017 à 14h53

Un homme de 19 ans soupçonné d'avoir provoqué 16 incendies entre les 25 mai et 24 juin 2017 dans les communes d'Istres et Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) a été mis en examen vendredi, a-t-on appris de source judiciaire.

L'homme, originaire de Fos-sur-mer, a reconnu avoir allumé 8 départs de feux sur les 16 qui ont brûlé 120 hectares, a précisé cette source.

Le parquet poursuit son enquête pour connaître l'origine des 8 autres. En garde à vue, l'homme a reconnu en avoir allumé 16, selon la police.

L'homme a été mis en examen pour "destruction par incendie de bois et de forêt dans des conditions de nature à exposer des personnes à un dommage corporel ou a créer un dommage irréversible à l'environnement", a précisé la parquet d'Aix-en-Provence. 

10 voitures avaient également brûlé selon la police.

L'incendiaire, né en 1998 n'était pas connu des services de police. Il encourt une peine passible de 15 ans de réclusion criminelle.

Le parquet a requis son placement sous mandat de dépôt.

"Cette série de départs de feux créait un sentiment d'inquiétude près des populations des zones concernées (...)", a indiqué la DDSP dans un communiqué. 

Près de 40 enquêteurs avaient été mobilisés afin d'identifier l'auteur des incendies.

Ces incendies avaient eu lieu juste avant la grande période de sécheresse de juillet qui a provoqué, dans le sud-est de la France et la Corse, des incendies à répétition ravageant plus de 7.000 hectares de végétation.

Depuis, des enquêtes sont en cours pour en connaître l'origine.  

A Nîmes (Gard), un jeune homme, souffrant d'un léger déficit mental, a été condamné à 18 mois de prison ferme pour avoir provoqué deux départs de feu, à Nîmes. En Corse, une femme de 69 ans a quant à elle été condamnée à trois mois de prison avec sursis. 

 
140 commentaires - Feux: un homme soupçonné d'avoir provoqué 16 incendies mis en examen
  • c bizarre que monsieur hulot grand défenseur de la nature ne soit pas perturbé par tous ces incendies qui ravagent notre terre il est vrais que ca ne rapporte rien comparé a ushuaya

  • nous savons très bien que tout ces feux sont mis , mais que l'ont les face parler , tout ceci profite aux promoteurs !!! aller tout ce beau monde dans les flammes ! c'est trop facile de dire ils sont malade ; non ils savent tous bien ce qu'ils font ! nous en avons assez de toutes ses ordures que l'ont fait passé pour malades !
    pourquoi le feu démarre toujours en fin d'après midi quand le vent se lève , les avions ne peuvent plus décoller à partir de 20 heures ? assez ! assez ! jute alors .

  • comment il s'appelle...dites nous son non..et on comprendra il ne faut pas se cacher derriere un écran c'est pas plus compliqué

  • Maintenant, dès que quelqu'un commet un (ou des) acte(s) hautement répressible(s), il faut lui reconnaître un brin de folie, une tare, qui du même coup doit faire oublier la gravité du geste criminel qu'il a commis. Et ceci est aussi valable pour les clampins qui mettent le feu à nos forêts qu'aux terroristes. Je pense qu'il y a une limite à tout et que même les fous peuvent être punis, d'une façon ou d'une autre.

  • 7000 est plus correct que 7.000 (le point ou la virgule est le séparateur décimal)!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]