Femme juive défenestrée: plainte contre l'"inertie" de la police

Femme juive défenestrée: plainte contre l'

Le meurtre de Sarah Halimi a soulevé une vive émotion dans la communauté juive

A lire aussi

AFP, publié le vendredi 23 juin 2017 à 11h06

Des proches de Sarah Halimi dénoncent dans une plainte "l'inertie" de la police, la nuit où cette femme juive a été tuée en avril à Paris par son voisin musulman qu'elle "craignait" et dont elle avait, selon son frère, déjà subi les insultes antisémites.

Une plainte pour "non-assistance à personne en danger" a été adressée mardi au procureur de Paris par la belle-soeur de cette retraitée juive orthodoxe, tuée le 4 avril par son voisin musulman de 27 ans dans un HLM de Belleville, à Paris (XIXe arrondissement), a indiqué à l'AFP son avocat, Pierre-William Goldnadel, qui dénonce "l'inertie" des forces de l'ordre et "l'absence de coordination des services".

Vers 04H30 cette nuit-là, Kobili T., 27 ans, habitant de longue date avec sa famille au deuxième étage, s'était introduit chez sa voisine du dessus. Aux cris d'"Allah Akbar", entrecoupés d'insultes et de versets du Coran, il l'avait rouée de coups sur le balcon devant de nombreux témoins de la résidence, avant de la précipiter dans la cour.

Lucie Attal, aussi appelée Sarah Halimi - nom de son ancien époux -, est morte dans la chute. "J'ai tué le sheitan" (le démon, en arabe), avait hurlé le jeune homme.

Sur place dès le début, les policiers n'avaient pas réussi dans la nuit à localiser l'appartement d'où provenaient les cris, selon des rapports d'enquête dont a eu connaissance l'AFP. Ils croyaient le suspect en train de séquestrer une famille dans l'immeuble voisin et attendaient des renforts, craignant d'avoir à faire à un islamiste armé, alors qu'il était entretemps passé chez la victime par les balcons.

"Le combat de la famille n'est pas de faire condamner la police: ils auraient pu, ils auraient aimé la sauver, mais ils ont été mauvais", estime William Attal, le frère de la victime joint par l'AFP. "Mais notre combat, c'est que la justice reconnaisse qu'il s'agisse d'un assassinat islamiste et antisémite" alors que l'information judiciaire confiée à des juges a été ouverte pour "homicide volontaire", sans retenir la préméditation ni le caractère antisémite.

"Ma sœur craignait terriblement cet homme, il l'avait traitée de +sale juive+", affirme ce frère qui a témoigné lundi auprès de la police. "Mais elle avait peur que porter plainte soit dangereux pour elle (...) et elle avait déposé une demande (pour déménager, ndlr) à l'office HLM de Créteil".

Hospitalisé d'office dans la foulée du drame, Kobili T. n'a toujours pas pu être entendu dans cette affaire qui a causé une profonde émotion dans la communauté juive. Une expertise doit déterminer notamment s'il est pénalement responsable.

 
13 commentaires - Femme juive défenestrée: plainte contre l'"inertie" de la police
  • Un exemple de ce qui arrive avec les extremsites et integristes religieux....
    L integrisme religieux, de toute les religions, est une sorte de provocation ...et à force de provoquer, on recolte ce que l on seme ....

  • Femme juive défenestrée: plainte contre l'"inertie" de la police

  • Plainte contre la police
    Pourtant il es bien ecrit "devant de nombreux témoins" et là pas de plainte pour non assistance ?

    Pas de plainte pour non assistance ?
    A priori non car s'il est écrit "devant de nombreux témoins de la résidence" la scène se passe sur le balcon d'un troisième étage.
    Vraisemblablement, ces témoins ne pouvaient pas intervenir car on les suppose en bas de l'immeuble ou sur leurs propres balcons, sans accès possible sur le lieu de l'agression.

    16h45

  • Il devient de plus en plus difficile de porter plainte et de se faire entendre. Malgré le dépôt de plainte en ligne ( qui aide bien à passer le barrage fait par les gendarmes et les policiers). Ils refusent d'enregistrer les plaintes, avec des motifs des plus étonnants ( du genre, "vous comprenez, monsieur, pour cette " petite agression" le gars risque tout de même 5 ans ", on pleure là, ou en en rit ? )

  • Une nouvelle et énième affaire inquiétante qui rappelle l'impuissance des autorités à traiter avec efficacité la menace que fait peser sur la société française, les extrémistes islamistes disséminés sur le territoire...
    Le laxisme dont ont fait preuve les gouvernements successifs depuis 40 ans se paye très cher aujourd'hui et on peut légitimement s'interroger sur l'évolution de la situation dans les prochains mois...

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]