En pleine ville, ils massacrent 40 pigeons de sang-froid

En pleine ville, ils massacrent 40 pigeons de sang-froid©Reuters
A lire aussi

6Medias, publié le jeudi 22 septembre 2016 à 20h03

C'est un véritable massacre. Deux hommes, jugés cette semaine à Gravelines, ont pénétré dans une maison par effraction avant de s'en prendre violemment au pigeonnier.

Quand la police est arrivée sur les lieux, attrapant les agresseurs en flagrant délit, plus de 40 pigeons jonchaient le sol, la tête arrachée avec les mains. D'autres, entassés dans un sac, étaient déchiquetés et décapités, rapporte la Voix du Nord.

Pourquoi un tel déchaînement de violence ? Les deux auteurs de ce carnage ne semblaient pas avoir d'explication rationnelle. L'un d'entre eux est le frère du voisin qui a donné l'alerte. Il savait que la maison était inoccupée après le décès, la veille, du locataire. Un règlement de compte ? Peut-être. Le principal suspect, que tout accable dans cette affaire, a toujours nié les faits. Son complice, lui, s'est un peu épanché à la barre. "Il a arraché la tête des pigeons une à une, avec les mains. Quand il a égorgé les pigeons, le sang a éclaboussé sur moi", a-t-il raconté. Le juge lui a demandé pourquoi une telle violence. "Comme ça, pour rien", a-t-il répondu.

Les deux hommes ont été reconnus coupables. Déjà condamné à une dizaine de reprises, le principal suspect et frère du voisin a écopé de trois mois de prison ferme et de 800 euros d'amende. Son complice s'en est sorti avec six mois de sursis et 800 euros d'amende. Ils ont aussi été condamnés à verser chacun 200 euros à deux associations de protection des animaux.

 
97 commentaires - En pleine ville, ils massacrent 40 pigeons de sang-froid
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]