Deux mariées sèment la panique au ministère de l'Intérieur

Deux mariées sèment la panique au ministère de l'Intérieur©Panoramic
A lire aussi

6Medias, publié le vendredi 20 janvier 2017 à 19h10

Mercredi, deux femmes vêtues d'une robe de mariée ont mis en émoi les forces de l'ordre présentes devant le ministère de l'Intérieur, place Beauvau, à Paris, révèle Le Parisien.

Selon une source policière, les deux mariées, Stella Carpenter et Élodie Serra, âgées de 24 et 31 ans, souhaitaient promouvoir le mariage pour tous, en se filmant et se photographiant devant les grilles du ministère, à deux pas de l'Élysée.

Mais les deux comédiennes ne se sont pas contentées de poser lascivement devant l'entrée, elles ont également tenté de s'introduire dans le ministère. C'est à ce moment-là que les fonctionnaires de la Direction de l'ordre public et de la circulation ont décidé d'intervenir.

"Pour nous, c'était un délire ! Mais les flics nous ont dit 'Vous allez moins rigoler ! Ici, c'est un endroit sensible. On va vous embarquer et on peut vous garder 24 heures !'", ont raconté les jeunes femmes ce jeudi au Parisien.

Cette tentative d'intrusion n'a pas vraiment faire rire du côté du ministère de l'Intérieur. Les deux mariées, qui n'avaient pas leurs papiers sur elles, ont tout simplement été embarquées au commissariat du 8e arrondissement, pour une vérification d'identité. "On est monté dans le camion des flics avec nos robes et nos traînes. Et ça ressemblait plutôt à une garde à vue ! C'était glauque. Les murs étaient sales. On s'est retrouvées pendant deux heures, privées de nos téléphones, à côté d'un mec menotté au banc, d'une Roumaine voleuse, d'un SDF. Il fallait voir la tête des flics, quand ils rentraient dans la cellule et nous voyaient avec nos robes !", a confié Élodie, ce jeudi. Les deux jeunes femmes qui ne se définissent pourtant pas comme militantes expliquent avoir voulu faire "un petit clin d'oeil au mariage pour tous", et annoncent déjà d'autres "épisodes" à suivre.

 
48 commentaires - Deux mariées sèment la panique au ministère de l'Intérieur
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]