Deux marchands de sommeil lyonnais condamnés à des peines de prison

Deux marchands de sommeil lyonnais condamnés à des peines de prison

Détail en relief d'un mur du palais de justice de Paris, le 2 novembre 2015

A lire aussi

AFP, publié le mercredi 28 juin 2017 à 18h31

Deux "marchands de sommeil" de l'agglomération lyonnaise ont été condamnés en mai et juin à des peines de prison, ferme pour l'un d'eux, a annoncé mercredi la préfecture du Rhône qui avait alerté la justice.

Le propriétaire d'un local industriel transformé, sans permis, en 31 locaux d'habitation occupés par des personnes "vulnérables" ou en situation irrégulière, a été condamné à un an de prison et 30.000 euros d'amende par le tribunal de grande instance de Lyon.

Les locaux loués ne "répondaient pas aux critères d'habitabilité" et "présentaient un danger", explique dans un communiqué la préfecture qui supervise le pôle départemental de lutte contre l'habitat indigne. En outre, des produits inflammables étaient entreposés par des entreprises au rez-de-chaussée.

Les lieux ont été évacués après une visite des autorités, informées grâce à une demande de logement déposée par l'un des occupants auprès d'une association.

Le deuxième propriétaire mis en cause avait reloué un "local impropre à l'habitation" interdit à la location depuis 1996. Il a été condamné à trois mois de prison avec sursis et 1.500 euros d'amende.

 
5 commentaires - Deux marchands de sommeil lyonnais condamnés à des peines de prison
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]