Deux condamnés à mort exécutés au Japon

Deux condamnés à mort exécutés au Japon

Le ministre de la Justice, Katsutoshi Kaneda, le 14 juin 2017 au Parlement, à Tokyo

A lire aussi

AFP, publié le jeudi 13 juillet 2017 à 13h28

Deux condamnés à mort ont été exécutés jeudi au Japon, portant à 19 le nombre de mises à mort dans l'archipel depuis le retour au pouvoir du Premier ministre conservateur Shinzo Abe fin 2012.

Masakatsu Nishikawa, 61 ans, avait été condamné à la peine capitale pour avoir tué quatre tenantes de bars dans l'ouest du Japon en 1991. Koichi Sumida, 34 ans, a pour sa part été reconnu coupable du meurtre d'une de ses collègues en 2011, dont il avait démembré le corps.

"Il s'agit de deux cas extrêmement cruels dans lesquels les victimes ont été privées de leur vie pour des motivations purement égoïstes", a déclaré le ministre de la Justice, Katsutoshi Kaneda, lors d'une conférence de presse.

"J'ai ordonné ces exécutions après mûre réflexion", a ajouté le ministre, qui avait également autorisé la précédente, en novembre 2016.

M. Nishikawa a été pendu alors qu'il avait déposé une demande de révision de sa condamnation. "Si un rejet est naturellement attendu, on ne peut se permettre de repousser (l'exécution)", a justifié M. Kaneda, précisant qu'il s'exprimait de façon générale, et non sur les affaires de jeudi.

Amnesty International a dénoncé le recours du gouvernement japonais à la peine capitale, y voyant un "mépris total pour le droit à la vie". "La peine de mort ne rend jamais justice, c'est le châtiment suprême dans sa cruauté et son inhumanité", a réagi dans un communiqué Hiroka Shoji, spécialiste de l'Asie de l'Est au sein de l'organisation.

Le Japon et les États-Unis sont les seules démocraties industrialisées à appliquer la peine capitale, une pratique régulièrement dénoncée par les associations internationales de défense des droits de l'homme. Celles-ci fustigent en outre un système nippon "cruel" car les condamnés peuvent attendre des années en isolement et ne sont informés du moment de leur exécution que quelques heures avant.

Actuellement, 124 prisonniers patientent dans le couloir de la mort, dont 91 souhaitent être rejugés, selon l'agence de presse Jiji.

si-mis-anb/uh/mdr

 
14 commentaires - Deux condamnés à mort exécutés au Japon
  • Au regard des crimes odieux qu'ont commis ces 2 personnes, la peine de mort est tout a fait adaptée et méritée du moment qu'il est prouvé que ce sont les coupables. Certains pays devraient s'en inspirer plutôt qu'offrir a ces assassins une prison avec tv, salle de muscu et tout le reste.

  • aux moins pas de récidivistes

  • Incroyable article,la condamnation à mort particulièrement cruelle parce qu'annoncée quelques heures avant..........je trouve cela mieux que d'etre prévenu dix ans avant!
    ceux qui ont été tués par ces assassins n'ont sans doute pas été prévenus beaucoup avant ,non plus!

  • c'est quoi le droit à la vie ?? pour qui ?? en tous cas pas pour les innocents qui croisent le chemin, le regard de ces monstres sur lesquels les "bien pensants" pleurent mais ils ne pleurent pas sur les victimes qui sont souvent des enfants ......quel monde ...

  • là au moins on plaisante pas avec les criminels

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]