Décès d'une octogénaire délaissée à Mulhouse : les enfants et le médecin mis en examen

Décès d'une octogénaire délaissée à Mulhouse : les enfants et le médecin mis en examen

Une octogénaire est morte à l'hôpital de Mulhouse, le 15 mai dernier, après des mois de privations.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le samedi 03 juin 2017 à 18h30

Elle était arrivée à l'hôpital de Mulhouse, dans le Haut-Rhin, en ne pesant qu'une quarantaine de kilos. Les deux enfants et le médecin d'une octogénaire décédée le 15 mai dernier après des mois de privations ont été mis en examen, rapportent samedi 3 juin Les dernières nouvelles d'Alsace.

Le fils de l'octogénaire, âgé de 60 ans et qui vivait avec elle, est poursuivi pour délaissement de personne hors d'état de se protéger ayant entraîné la mort.

Il a été placé en détention provisoire. La fille, âgée de 56 ans, est poursuivie pour non-assistance à personne en danger. Il est par ailleurs reproché au médecin de la victime de ne pas avoir informé la justice des privations qu'elle subissait. Ce dernier était en contact régulier avec l'octogénaire et l'aurait vue deux jours avant son décès.

UNE CRASSE INDESCRIPTIBLE

La situation avait été découverte la veille de la mort de l'octogénaire, quand son fils, qui voulait déménager dans le même immeuble, avait demandé de l'aide à un voisin pour la transporter dans le nouvel appartement, à un autre étage. Le voisin refuse, poussant le fils à faire appel à une société d'ambulance. Quand les employés de cette dernière arrivent dans le logement, ils découvrent une femme de 85 ans dans un état critique. Elle vit dans la crasse, ses draps n'ont visiblement pas été changés depuis des mois, et elle ne pèse pas plus d'une quarantaine de kilos, rapporte Les dernières nouvelles d'Alsace.

Les ambulanciers alertent l'hôpital, et la femme est prise en charge et soignée en urgence au centre hospitalier Émile-Muller. Elle ne survivra pas à la nuit. L'autopsie est claire : la femme est morte de dénutrition et de déshydratation, après être restée plusieurs mois alitée. L'enquête a établi qu'elle pesait plus de 100 kilos il y a encore un an.

 
27 commentaires - Décès d'une octogénaire délaissée à Mulhouse : les enfants et le médecin mis en examen
  • Si il y avait des peines à la hauteur des délits, peut être que.... c'est inadmissible il y a des aides du conseil général et d'autres, honte aux enfants, meme si cette dame ne fut pas une maman exemplaire, ils n'ont pas le droit de lui faire ça

  • Barbarie ordinaire d'une société qui déshumanise ?
    Que la paix soit avec vous Madame.

  • c'est ce qui attend beaucoup d'entre nous helas.ne rien attendre de ses enfants .nous les avons mis au monde nourrris soignes eleves aides a poursuivre des etudes.c'st la vie !!! ils deviennent des etrangers essayons de continuer à vivre sans eux .douloureux mais les vrais amis font ce qh'ils peuvent .

    on élève pas des enfants ce ne sont pas des animaux,on les éduque !

  • Avec tous les divorces de maintenant et forcément des enfants qui en subissent les conséquences, j'ai comme un doute que les enfants de maintenant se préoccupent beaucoup des parents actuels quand ils seront en maison de retraite. Coluche disait soyez gentil avec vos enfants c'est eux qui choisiront votre maison de retraite.

  • "quelle mère a-t-elle été pour que ses enfants la traitent ainsi ???" on se croirait chez les sauvages!!! Dans les prisons, on donne à manger et à boire aux condamnés et on les soigne. La peine de mort est abolie. Si on ne veut pas s'occuper de ses parents on s'assure au moins que quelqu'un d''autre le fait.
    Après la visite chez le Notaire pour la succession,, on pourra toujours faire un don à une œuvre humanitaire pour se donner bonne conscience,.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]