Corps percutés par un TGV: soupçonné d'avoir tué sa femme avant de se suicider

Corps percutés par un TGV: soupçonné d'avoir tué sa femme avant de se suicider©DENIS CHARLET, AFP
A lire aussi

AFP, publié le mercredi 14 juin 2017 à 13h18

Les deux corps percutés par un TGV sur la ligne LGV Atlantique tôt dans la matinée de lundi en Eure-et-Loir sont ceux d'un couple dont le mari est soupçonné d'avoir tué son épouse avant de se suicider sur les voies, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.

"Une enquête de flagrance a été ouverte pour homicide volontaire", a confirmé mercredi à l'AFP le procureur de la République à Chartres, Rémi Coutin.

Deux corps avaient été retrouvés sur la voie lundi, aux alentours de 06H00, à environ 80 kilomètres au sud ouest de Paris. Le grillage menant aux voies avait été sectionné. Le véhicule de la femme a été retrouvé à proximité.

"A ce stade de l'enquête, les investigations nous permettent d'exclure la thèse de l'accident et celle de l'intervention d'une tierce personne", a précisé le magistrat.

"L'épouse était séparée depuis quelques semaine avec son mari. Elle a été retrouvée sur les voies les chevilles liées, avec du ruban adhésif servant habituellement aux déménagements dont des fragments ont aussi été découverts au domicile de la victime", a souligné M. Coutin.

L'homme se serait rendu à son ancien domicile où vivait sa femme dans la nuit de dimanche à lundi, entre 01H00 et 03H00, à Luisant, en périphérie de Chartres, avant de se diriger vers la ligne LGV située à une trentaine de kilomètres de là.

Les enquêteurs ignorent encore à ce stade dans quel état se trouvait l'épouse lorsqu'elle a été emmenée de son domicile jusqu'aux voies de la ligne LGV.

"Je souhaite que l'autopsie des corps, qui doit avoir lieu demain (jeudi), puisse nous donner des éléments de réponses et permette de faire progresser l'enquête", a dit M. Coutin.

Selon leurs premières investigations, les enquêteurs ont découvert que le mari était dépressif et suicidaire. Ils ont retrouvé des documents médicaux l'indiquant. Ils se sont également rendu compte qu'il bénéficiait d'un arrêt de travail.

Le couple avait quatre enfants issus de plusieurs unions et qui avaient été confiés à de la famille avant les faits.

 
0 commentaire - Corps percutés par un TGV: soupçonné d'avoir tué sa femme avant de se suicider
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]