Charente-Maritime : un TGV Paris-La Rochelle heurte un bloc de béton

Charente-Maritime : un TGV Paris-La Rochelle heurte un bloc de béton

Des employés de la SNCF après une collision entre un TGV et un tracteur à Noyal-sur-Vilaine (Ille-et-Vilaine) le 3 août 2015 (photo d'illustration).

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le lundi 17 juillet 2017 à 10h00

TRANSPORTS. Le train a heurté un bloc de béton au niveau de la gare de Surgères, dimanche 16 juillet dans la soirée, sans faire de blessé, rapportent plusieurs médias.

La SNCF, estimant qu'il s'agit d'un acte de malveillance, a porté plainte.



Aux alentours de 22h00 dimanche soir, 173 passagers étaient présents à bord du train parti de Paris en direction de La Rochelle, qui circulait à une vitesse entre 150 et 200 km/h, selon Le Parisien. "Juste après Surgères (Charente-Maritime, NDLR), plus précisément à Chambon, on a entendu un énorme bruit", raconte à Sud-Ouest Emmanuelle, 25 ans, passagère du TGV. " Le train s'est arrêté tout de suite. On s'est dit que c'était un animal. Puis l'éternel message de la SNCF qui nous disait de ne pas bouger s'est fait entendre. Et là, on a vu les contrôleurs qui commençaient à s'agiter et à mettre leurs gilets réfléchissants. On était à dix minutes de La Rochelle."


En réalité, le TGV a heurté une barre de béton d'environ un mètre de long, pesant moins de 10 kilos, précisent Le Parisien et Sud-Ouest.

Le train, très endommagé, est reparti à faible vitesse pour arriver à destination avec environ 1h30 de retard.
Les passagers ont bénéficié d'un remboursement immédiat.
Deux autres TGV, le Paris-La Rochelle suivant, ainsi qu'un train roulant dans l'autre sens, ont également subi du retard.

 
12 commentaires - Charente-Maritime : un TGV Paris-La Rochelle heurte un bloc de béton
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]