Calais : des CRS qui n'avaient pas été prévenus interviennent sur un exercice "alerte attentat"

Calais : des CRS qui n'avaient pas été prévenus interviennent sur un exercice "alerte attentat"

Le port de Calais (Illustration). Un exercice attentat aurait pu virer au drame à Calais, le 30 septembre 2016.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mardi 04 octobre 2016 à 17h45

L'exercice était à deux doigts de virer à la catastrophe, vendredi dernier. Alors que les autorités organisaient un exercice "alerte attentat", tout à fait banal en cette période d'état d'urgence, une compagnie de CRS présente sur place n'avait pas été prévenue.

Leur intervention aurait pu être fatale pour la personne chargée de jouer la suspecte, rapporte mardi 4 octobre Nord Littoral.

Vendredi dernier, une patrouille de CRS passait sur le port de Calais, en pleine journée, quand un employé du site leur explique d'une femme s'est fait remettre une arme. Croyant qu'un véritable attentat était en préparation, ils recherchent la "suspecte", et la repèrent se dirigeant vers les quais d'embarquement. Ils décident alors d'intervenir, et interpellent la femme... qui les prévient enfin qu'il s'agit d'un exercice. "Ils ont su garder leur sang-froid", se satisfait Denis Hurth, délégué Unsa cité par le quotidien local. Vu le climat trouble et actuel, ce n'est pas le moment de déraper".



"On a frôlé la catastrophe", confirme David Létendart, du comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) du port. "Il y a eu un problème de communication. Ces intervenants censés interpeller le suspect n'étaient pas au courant, ou une consigne a été mal comprise. Ce n'est qu'après que la cobaye a réalisé qu'elle aurait pu se prendre une balle en pleine tête". Le CHSCT, qui n'était pas non plus au courant de l'exercice, demande aujourd'hui des comptes. L'institution de représentation du personnel demande a voir les images de vidéosurveillance et à consulter le compte-rendu de l'opération.
 
80 commentaires - Calais : des CRS qui n'avaient pas été prévenus interviennent sur un exercice "alerte attentat"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]