Braquage d'une boulangerie : il s'excuse et repart sans butin

Braquage d'une boulangerie : il s'excuse et repart sans butin

Des baguettes de pain le 13 mars 2014 à Paris.

A lire aussi

Orange avec AFP , publié le samedi 28 janvier 2017 à 22h48

L'histoire est rocambolesque. Samedi 28 janvier, un homme d'une trentaine d'années a tenté dans la matinée de braquer une boulangerie d'Oloron-Sainte-Marie (Pyrénées-Atlantiques).

Il portait "des lunettes de soleil, une valise à la main. Il est entré, puis il est ressorti", raconte à France Bleu Béarn la boulangère du "Fournil de mon Père". Vers 10h30, il entre, tout vêtu de noir, dans la boutique et en ressort rapidement. Quelques instants plus tard, le voici de retour dans la boulangerie. Cette fois il pose fermement sa mallette sur le comptoir. "Il a sorti une arme et pointé la vendeuse en lui demandant la caisse", poursuit la boulangère.



"JE M'EXCUSE DE VOUS AVOIR FAIT PEUR"

La vendeuse a gardé son calme et expliqué au braqueur que la caisse n'était pas très fournie. Surpris, l'homme a rangé son arme et est reparti. Il se serait même excusé raconte la boulangère qui n'en revient toujours pas. "Avant de pousser la porte, il s'est retourné vers la vendeuse et lui a dit : 'je m'excuse de vous avoir fait peur !' Puis il est parti.", confirme pour la République des Pyrénées un témoin de la scène. La radio locale indique que selon la vendeuse menacée, l'arme était en plastique. Un hélicoptère survolait la zone à la recherche de cet étrange braqueur. A la mi-journée, il restait introuvable.

 
19 commentaires - Braquage d'une boulangerie : il s'excuse et repart sans butin
  • je pense que c'est un français qui a peut-être de problème d'argent et qui a fait ça, en espérant récupérer quelques euros..;mais voilà, pas un professionnel, ni un homme violent...il s'est même excusé..donc, mrs les flics, il a fauté certes, mais foutez lui la paix, je pense qu'il vient dans cette boulangerie chercher son pain...mais il ne mérite pas la prison...il y a des voyous violents et voleurs après qui vous ne courrez pas, donc, occupez vous de ces voyous dangereux, et laissez ce pauvre homme, qui n'a rien fait de bien méchant...

  • Peut être que ce n'était pas bon dans la boulangerie ^^

  • un pauvre français,car si s'avait été d'ori....,ça aurait été le contraire

  • Le braqueur a dû croire que c'était une boulangerie a la Jean-François Copé, a 30 centimes le pain au chocolat il devait se dire qu'il n'y avait pas grand chose dans la caisse...

  • il mérite une médaille !!!!! sérieusement,tout est bien qui fini bien dirons-nous.Certes cette Dame doit être bouleversée,mais au combien heureuse que cet acte se soit passé ainsi ..................

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]