Affaire Grégory : pourquoi la prescription ne s'applique-t-elle pas ?

Affaire Grégory : pourquoi la prescription ne s'applique-t-elle pas ?©AFP
A lire aussi

Orange avec AFP, publié le samedi 17 juin 2017 à 09h50

Le 16 octobre 1984, le corps du petit Grégory Villemin, 4 ans, était retrouvé dans les eaux de la Vologne (Vosges).

Près de trente-trois ans après le drame, son grand-oncle et sa grand-tante, Marcel et Jacqueline Jacob, ont été mis en examen vendredi 16 juin à Dijon pour enlèvement et séquestration suivis de mort, puis écroués.

Tous deux avaient été placés en garde à vue mercredi par les gendarmes, après leur interpellation dans les Vosges. Un nouveau rebondissement dans l'une des plus énigmatiques affaires de l'histoire criminelle.

Si l'enquête a pu être relancée, c'est parce que la prescription ne s'applique toujours pas à l'affaire Grégory, en raison notamment de plusieurs réouvertures du dossier. Comme l'explique BFMTV, à chaque fois qu'un magistrat engage de nouveaux actes, cette dernière est repoussée. Le dossier a été rouvert en 2000 et 2008, pour réaliser de nouvelles analyses ADN.



LA PRESCRIPTION FIXÉE À 2018

Ces derniers actes avaient permis de ne pas clore à jamais l'enquête sur le meurtre du petit garçon. La loi prévoit que lorsqu'un crime est commis sur un mineur, le délai de prescription est enclenché à partir de l'année de la majorité de la victime, précise Franceinfo. Dans le cas de Grégory Villemin, le délai de prescription était ainsi fixé à 2008.

En outre, le délai de prescription étant de dix ans à l'époque du meurtre (il est désormais de vingt ans pour les crimes depuis une loi promulguée en février dernier), la nouvelle date de prescription est ainsi fixée à 2018, selon les calculs de BFMTV.

La mise en examen de Marcel et Jacqueline Jacob a été relancée par l'analyse graphologique des lettres de menaces et autres courriers anonymes. De nouvelles expertises sur une lettre de menaces, manuscrite et anonyme, adressée en 1983 au père de Grégory, ont orienté les soupçons sur Jacqueline Jacob.

 
84 commentaires - Affaire Grégory : pourquoi la prescription ne s'applique-t-elle pas ?
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]